Investiture aux législatives : Yewwi file la patate chaude aux partis et se positionne en arbitre

0
318

C’est à travers un communiqué sorti ce dimanche, que la coalition Yewwi Askan Wi (YAW), plus précisément la Commission nationale des investitures, a fait cas du changement de stratégie dans les investitures, en prélude de l’élection législative de juillet 2022. Contrairement aux locales lors desquelles c’est ladite structure qui avait choisi les candidats, cette fois-ci, cette lourde charge reviendra aux partis et mouvements politiques. Il a été ainsi demandé aux coordonnateurs départementaux et aux présidents de commissions départementales des investitures d’arrêter « immédiatement les assemblées générales d’investitures« .  

Même si la commission dirigée par l’ancien ministre Habib Sy, évoque des contraintes de délais pour le dépôt des candidatures à la base ou encore un soucis d’alléger davantage le processus des investitures, il n’en demeure pas moins que les difficultés rencontrées lors des investitures des élections locales y sont pour quelque chose. Dans nombre de localités, comme dans la commune de Mermoz Sacré coeur entre Pastef et Taxawu Sénégal, la coalition était au bord de l’implosion à cause de ces investitures. Il en était ainsi à Bounkiling, ou encore à Diourbel, pour ne citer que ces localités.  

Ainsi donc, YAW a décidé cette fois-ci de laisser les partis et mouvements politiques proposer leurs candidats investis au Conseil de médiation et d’arbitrage (CMA) qui devra statuer en dernier ressort.

J M D

 

Leave a reply