Joal-Fadiouth-intronisation du 24ième Sacuur ou roi de la mer : la mairesse Gladima pour la préservation, la valorisation et la protection de ce patrimoine culturel

0
727

Aissatou Sophie Gladima, la mairesse de Joal-Fadiouth et ministre du Pétrole et des énergies a présidé hier, à Fadiouth, l’intronisation du 24ième roi de la mer ou le Sacuur en la personne de Jean –Baptiste O Ngor Codou Diouf de la lignée Diahanora Tiboye Demba. Elle avait à ses côtés Pape Sagna Mbaye ministre de la Pêche et de l’économie maritime et l’ancien ministre de la Culture  Mbagnick Ndiaye. A l’en croire, ‘’L’intronisation du Sacuur, le roi de la mer, est une pratique séculaire unique en son genre dans la tradition de Fadiouth ‘’.  La mairesse de Joal-Fadiouth, une fille de l’île aux coquillages, a fait part de la volonté de sa communauté et d’elle –même d’œuvrer auprès du chef de l’Etat pour la valorisation, la protection, la pérennisation et la promotion du riche patrimoine culturel, un legs ancestral. Selon ses propos, sa plaidoirie se justifie par la dimension transversale du roi de la mer, historique, culturelle, sociale et économique pour toutes les communautés du littoral. Le Sacuur tire son origine d’une tradition séculaire expliquée à travers une note informative du comité d’organisation de la cérémonie d’intronisation. Celle-ci présente : ‘’Le Sacuur comme une émanation du ti (matriclan) Jaxanoora, maître de la mer et de la pêche, pour le village entier (Fadiouth) et ceux côtiers)’’. Ainsi, il repose sur quatre branches, deux royales (les Tiboye Demba Dahanel et les Ndiaré Sarr) et deux sacerdotales (Diaher Gorane et les Tening Codou). Le Sacuur préside aux cérémonies religieuses et assure les charges de prêtre sérère dans plusieurs villages observant ce rituel. Il incarne aussi un rôle social et partage son pouvoir de décision et de jugement au niveau local avec les personnes âgées d’où la perpétuation de la gérontocratie. Le Sacuur veille sur la paix dans le village de Fadiouth, en brousse et en mer. Il a aussi la mission d’assurer l’abondance du poisson et la prospérité des récoltes de mil, de riz et de sorgho .Il perçoit une dime nommée Saxsaxal.

SAMBA NIEBE BA  

Leave a reply