José Maria Névés : ’’l’Afrique a les ressources pour réaliser son développement’’

0
595

(APS) – Le président de la République du Cap-Vert, José Maria Névés, a soutenu, lundi, que le continent africain disposait de toutes les ressources nécessaires pour réaliser son propre développement.

’’L’Afrique a les ressources, les talents et les capacités pour réaliser son propre développement à travers la construction d’une Afrique moderne, unie et inclusive, où les Africains puissent vivre avec plus de dignité’’’, -a-il déclaré.

José Maria Névés s’exprimait ainsi à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Forum international de Dakar sur la Paix et la sécurité en Afrique. ’’L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souveraineté’’ est le thème de cette 8e édition du Forum.

Son homologue de l’Angola, Joao Manuel Gonçalves Lourençou, le Vice Premier ministre de la Guinée Bissau Mario Soares Sambou étaient présents.

Ce forum, selon lui, est le symbole d’une Afrique ’’positive et ambitieuse’’ qui tend à ’’rendre aux Africains, le sourire et la dignité’’.

Selon, José Maria Névés, ’’l’ordre mondial en perpétuelle mutation et la Covid-19, ont mis à nu les principales difficultés auxquelles font face les pays africains’’.

A ce propos, il a évoqué, ’’les ruptures constitutionnelles, le terrorisme, la pauvreté, les problèmes climatiques’’, entre autres, lesquelles difficultés, dit-il, ’’anéantissent les efforts de développement difficilement acquis’’.

Fort de ce constat, M. Névés est d’avis qu’il est ’’important aujourd’hui que le continent continue à travailler pour contenir et maîtriser les conflits en cours qui ne sont pas pas une fatalité mais uniquement le reflet des vulnérabilités que nous avons’’.

Pour ce faire, il a préconisé ’’la réforme effective de l’Union africaine’’, mais également, au sein de chaque État, ’’la mise en place d’institutions inclusives et la mobilisation de toutes les énergies au service de régimes structurelles et de politiques de développement conformes aux attentes des populations’’.

Leave a reply