Journée mondiale de lutte contre l’hypertension artérielle (HTA) : 8% des Sénégalais touchés ont une pression artérielle contrôlée

0
343

Pour marquer la journée mondiale de l’hypertension artérielle célébrée hier, vendredi 17 mai, le ministère de la Santé et de l’action sociale (Msas) en collaboration avec la Société sénégalaise de cardiologie (SOSECAR) a sensibilisé la population sur les risques de cette pathologie communément appelée « le tueur silencieux » et de ses complications. Selon ces deux sources, au Sénégal, seulement 8% de toutes les personnes souffrant d’hypertension artérielle, ont une pression artérielle contrôlée avec une prévalence estimée à 29,8% chez les personnes de 18 à 69 ans (STEPS, 2015).  

Pour cette édition 2024 de la journée mondiale de l’hypertension artérielle (Hta), la communauté internationale l’a célébrée hier, vendredi sur le thème « mesurez votre tension artérielle avec précision, contrôlez-la et vivez plus longtemps ». Au Sénégal, praticiens et décideurs se sont mobilisés pour porter la sensibilisation à l’endroit de la communauté.  Selon la société sénégalaise de cardiologie (Sosecar), l’hypertension artérielle (HTA) est un facteur de risque cardio-vasculaire majeur, multipliant par 7 à 9 le risque d’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), par 5 le risque d’insuffisance cardiaque et par 3 celui de coronaropathie.  Au Sénégal, le ministère de la Santé et de l’action sociale (Msas) et la Société sénégalaise de cardiologie (Sosecar), soutiennent que l’hypertension artérielle est devenue un réel problème de santé publique à cause de son ampleur et de la gravité de ses complications avec une prévalence de l’hypertension artérielle estimée à 29,8% chez les personnes de 18 à 69 ans (STEPS, 2015).

Les deux sources poursuivent que parmi ces personnes, seules 46% sont au courant de leur statut et 17% sont sous traitement. Seulement, 8% de toutes les personnes souffrant d’hypertension artérielle au Sénégal, ont une pression artérielle contrôlée. Les femmes (34,7%) sont plus touchées que les hommes (24,5%). Également, la prévalence de l’hypertension artérielle augmente avec l’âge (de 11% chez les femmes de 18 à 29 ans à 57% chez les femmes de 60 à 69 ans).

« Les dernières estimations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) faites en 2019, font état d’une prévalence de l’hypertension artérielle chez les adultes âgés de 30 à 79 ans à 41% » ont-elles avancé. Et d’ajouter : « ces constats rendent compte d’une part, d’une insuffisance de connaissance de la  population générale sur les moyens de prévention contre l’HTA, et d’autre part, d’une nécessité de renforcement des capacités du personnel soignant sur les modalités de prise en charge de cette affection ».

Comment prévenir l’hypertension ?  

Selon ces spécialistes de cette maladie, l’Hta se manifeste par une augmentation de la pression au niveau des artères qui conduit à des céphalées, des vertiges, des acouphènes chez la personne atteinte. Ils soutiennent que cette maladie garde un caractère très souvent asymptomatique. Cependant, une prise de tension permet de détecter cette anomalie, seul moyen de confirmer l’HTA.

Les moyens de prévention  

Pour éviter l’HTA et les complications cardio-vasculaires, les acteurs de la lutte estiment qu’il faudra encourager une alimentation équilibrée, pauvre en sel et matières grasses, riche en fruits, légumes et poissons ; faire une activité physique régulière de 30 à 45 minutes, au moins 3 à 4 fois par semaine dont une marche, course à pied, vélo, natation entre autres. Éviter le tabac, et arrêter le tabac pour les fumeurs ; Insister, enfin, sur la nécessité, chez tout sujet adulte, de « mesurer sa tension artérielle avec précision et la contrôler ».

 

Denise ZAROUR MEDANG  

 

Leave a reply