Kaolack/ émeutes à Dakar et dans certaines régions du pays : le Pcs indexe la confusion autour du 3ème mandat

0
178

Le Parti de la constitution et la Solidarité (Pcs) du président Boubacar Camara qui donnait sa position par rapport aux émeutes qui se sont produites à Dakar et au niveau de certaines régions du pays, jeudi 16 Mars dernier, en rapport avec l’affaire de diffamation entre le Ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang et le leader du Pastëf Ousmane Sonko a mis tout sur le dos du Président Macky Sall et son gouvernement. C’était au cours d’une rencontre avec la presse tenue au quartier Kasaville Kaolack pour faire le bilan partiel d’une tournée politique effectuée dans la région de Kaolack durant ces cinq (5) derniers jours. Son secrétaire général Mor Ndiaye a ainsi estimé que l’instabilité politique à laquelle le Sénégal est confronté depuis un moment émane spécifiquement du mystère autour de la candidature de Macky Sall. Car tant que le Président refuse de se soumettre à ce dilemme, la tension sociale et politique entre le pouvoir et l’opposition persistera. Et le pays risque de se retrouver dans une crise politique qui sera difficile à résoudre. En plus, précise le secrétaire national du Pcs, « les manoeuvres que le régime en place tente d’orchestrer pour éliminer certaines candidatures de l’opposition corse de plus en plus cette tension politique. Si le cas Khalifa Sall et celui de Karim Wade ont réussi à passer, l’élimination d’Ousmane Sonko peut constituer la bombe qui fera exploser le pays. Et il doit revenir aujourd’hui au pouvoir d’ouvrir de nouvelles stratégies pour apaiser les divergences politiques et inscrire le pays sur une dynamique de réconciliation démocratique et permettre à tous les candidats en lice de se présenter en faveur d’un scrutin présidentiel libre transparent et démocratique », a-t-il ajouté.

ABDOULAYE FALL

Leave a reply