Kaolack, excédent pluviométrique et production à la filière arachide : les paysans doutent d’une récolte a deux vitesses

0
223

Par la voix de leurs leaders El Hadji Ibrahima Dieng dit  » Baye » Opérateur/ producteur, membre actif du mouvement paysan et Ibrahima Badiane, Président des producteurs du Bassin arachidier, les producteurs du Bassin arachidier ont annoncé hier leur inquiétude d’assister prochainement à une récolte à deux vitesses. Compte tenu des changements climatiques et l’abondance des pluies enregistrée cette année, les producteurs qui se prononçaient sur l’évolution de campagne agricole cette saison, et celle de l’arachide en particulier, se félicitent en effet de l’état de maturité des périmètres d’arachides, mais émettent pour autant le doute de voir certains paysans récolter leurs graines sous la pluie.

Il s’agit en effet des producteurs qui ont semé dès le mois de Mai et qui ont utilisé des semences à cycle court. Les autres qui ont mis à terre leurs graines un peu tardivement, pendant la deuxième semaine du mois de Juin début Juillet, auront la chance de récolter dès Octobre prochain. Ainsi suite à des tests opérés sur un certain nombre de périmètres, ces responsables d’organisation paysanne attestent toutefois que les graines prévues d’être récoltées cette année seront de bonne qualité.

Même si dans le Bassin arachidier l’absence du matériel lourd comme les tracteurs se confirme de plus en plus, ces producteurs tiennent à souligner que ces nombreuses performances enregistrées dans cette campagne arachidière reviennent en grande partie à l’État qui a réussi à réunir tous les facteurs pour la réussite de cette campagne. Et ceci, grâce au génie du Ministre Moussa Baldé, dont ils sollicitent le maintien à la tête du département de l’agriculture au Sénégal. S’agissant notamment du prochain prix fixé au kilogramme d’arachide, les producteurs plaident sa hausse à 500 frs le kg d’arachide et tiennent à défendre cette proposition quelle que soit la décision du Comité inter-professionnel de l’arachide (Cnia).

  ABDOULAYE FALL

 

Leave a reply