Kaolack/fréquence des accidents mortels de la route et difficultés sur le transport terrestre : le Sntt renforce sa stratégie de lutte

0
186

Sur invitation du Président national des regroupements des chauffeurs du Sénégal Dame Lô, la direction du Syndicat national du transport terrestre conduite par le secrétaire général Alassane Ndoye, et ses représentants des 14 régions du pays se sont retrouvés à Kaolack.

Cette rencontre qui mobilisait plusieurs centaines de membres a surtout été convoquée pour échanger de manière plus approfondie sur les questions saillantes qui gangrènent aujourd’hui le transport terrestre au Sénégal. Mieux, ces professionnels du transport routier ont fait le déplacement dans la capitale du Saloum pour réactualiser la plateforme revendicative qu’ils ont servie à l’Etat du Sénégal depuis le magistère de l’ex-président Macky Sall et pour laquelle ils n’ont pas encore eu de satisfaction. En marge d’une auto-critique qu’ils se sont eux-mêmes fait par rapport aux accidents mortels de la route et qu’ils se disent prêts à combattre jusqu’au bout de leurs efforts pour un assainissement total de leur secteur, les professionnels du transport routier ont aussi élevé la voix sur le transport irrégulier communément appelé « Waar Gaïndé » et autres véhicules de transport innovants comme les « Allo Taxi ». Ils exigent de l’Etat la suppression immédiate de ces véhicules afin de faire respirer le système de transport sur tout le territoire national. Très exigeants sur la question, les camarades d’Alassane Ndoye ont aussi exprimé leur décision de ne plus accepter que des concessionnaires automobilistes continuent de faire fortune sur leurs dos en leur proposant des véhicules qu’ils jugent incompatibles aux réalités du transport. Et ceci pour ce qui est du programme national de renouvellement du parc automobile. Ces chauffeurs et transporteurs veulent aujourd’hui cheminer avec leur syndicat, trouver ensemble les ressources nécessaires et le soutien de l’Etat pour acheter suivant leurs perceptions les véhicules qui leur conviennent le mieux et parvenir au renouvellement du parc. Ces revendications se sont aussi élargies sur les 23 mesures prises par l’ancien régime notamment sur l’interdiction de la circulation des véhicules de transport à partir de 00 h. A ce sujet, le syndicat du transport routier exige l’annulation pure et simple de cette décision et demande à rencontrer le Président Bassirou Diomaye Faye en personne pour des discussions franches et sincères.

A FALL

Leave a reply