Kaolack/ mouvement d’humeur à l’UES : le syndicat décrète une grève de 24 h

0
317

L’Union des enseignants du Sénégal (Ues) a démarré une grève de 24 h à partir de ce lundi 6 Mars. Ce mouvement d’humeur est lancé à l’issue d’une tournée nationale de campagne pour la représentativité et sensibilisation sur la plateforme revendicative qu’elle s’engage à dérouler. Les revendications de cette entité syndicaliste reposent en effet sur le recrutement des décisionnaires à la fonction publique. Aussi la reprise de la formation des professeurs contractuels, et maîtres contractuels à la Fastef, à l’EnsTp, l’Enfefs. Dans le même sillage, l’Ues réclame le démarrage de la formation diplômante pour les filières laissées en rade dans le secteur de la formation professionnelle comme le traçage de l’informatique, la cordonnerie, la bijouterie et la gestion. Outre la formation des 5000 enseignants issus du recrutement de 2022, le syndicat exige la prise en compte de l’année d’entrée de chaque enseignant dans le système. Et ce en lieu et place de l’année d’obtention du diplôme pour les vacataires et volontaires au moment de leur intégration dans la fonction publique. Aussi élargie au prolongement optionnel de l’âge de la retraite à 65 ans, cette plateforme revendicative engendre pour autant le respect scrupuleux du plan de carrière des professeurs et maîtres contractuels par la tenue régulière des commissions d’avancement. Également le reversement des maîtres d’éducation populaire et sportive dans le corps des Pcem et le redémarrage de la formation des chargés de cours. Ces enseignants qui jugent la mesure d’affectation d’un certain nombre d’enseignants dans les ministères qui ne sont pas les leurs, exigent le retour de leurs collègues du centre de la formation artisanale,  au ministère de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’insertion, surtout la diligence du traitement des dossiers administratifs pour les retraités et personnes décédées.

ABDOULAYE FALL

 

Leave a reply