Kaolack/ visite d’inspection des chantiers du projet « 100 mille logements » : les travaux exécutés à plus de 90 c/o

0
222

Les travaux de réalisation du projet social « 100 logements » avance à pas de géants dans la commune de Kaolack. A quelques mois de sa phase terminale prévue en février prochain, les travaux de cet important chantier à caractère social sont déjà à un taux d’exécution de plus de 90 c/o dans la commune de Kaolack.

Ce constat a été fait hier lors d’une visite d’inspection du chantier effectuée par le Ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, Abdoulaye Seydou Sow sur le site de Sing Sing situé sur la périphérie Nord-Sud de Kaolack. Un site où est prévu la construction de 214 logements dont une centaine pour le programme « 100 milles logements » et 114 autres carrées qui seront construites pour abriter d’éventuels sinistrés provoqués par les inondations ou autres calamités naturelles.

A l’instant, le programme couvre un potentiel de 62 logements de type F3 exécutées à hauteur de 95 c/o dans la commune de Kaolack,suivi d’une autre chaîne de 24 villas de type F4 réalisées à 90 c/o. Cette visite qui sera pour autant élargie aux sites de Bambilor, Kébémer, Diourbel, et Fatick a toutefois constitué une occasion pour le Ministre Abdoulaye Seydou Sow d’engager les services relevant de son département à prendre toutes les dispositions subséquentes pour accompagner les partenaires. Et ceci dans le cadre des formalités pour le démarrage de la commercialisation des logements, l’accompagnement pour le bénéfice des incitations douanières et fiscales,

mais aussi de l’accélération de l’obtention des actes d’urbanisme et domaniale requis. Il faut cependant souligner que toutes les dispositions nécessaires sont aujourd’hui prises par la Société d’aménagement foncier et de rénovation urbaine (Safru) pour conduire les travaux jusqu’à la phrase tertiaire. Autrement dit, en stabilisant le terrassement, la voirie, l’alimentation électrique en mode souterraine, l’adduction d’eau, mais surtout la réalisation des voies d’accès à ces logements. Comme à Kaolack où le programme tient aussi à reconvertir la piste latérite de 600 mètres qui sépare la nouvelle cité à la nationale 1 en voie bitumineuse.

ABDOULAYE FALL

Leave a reply