La bêtise fière de soi (Par FELIX NZALE)

0
868

Le Khalife des Layènes qui a reçu Ousmane Sonko la semaine dernière, lui a dit tout ce qu’il pensait de la situation sociopolitique du Sénégal. De l’avis du guide religieux, les appels au soulèvement, l’attitude de   défiance vis-à-vis des  institutions (entre autres), sont des approches à proscrire. Elles sont contreproductives. Il estime que lorsque l’on veut accéder au pouvoir, il existe des voies moins chaotiques. Par exemple, s’armer de son programme et faire en sorte que les populations vous fassent confiance et y adhérent.

A ces propos du Khalife face au leader du Pastef, une partie de la population a jubilé. Les réactions dans les réseaux sont tout simplement ahurissantes, venant en grande partie des soutiens, proches, ou membres du pouvoir. Ils ont fait de leur miel les vérités du Khalife, pensant à tort que ces dernières étaient à sens unique. Ousmane Sonko qui a dit être en phase avec le Khalife, n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler au guide des Layènes qu’en l’occurrence c’est le pouvoir qui a toujours tendance à fournir à l’opposition les armes de sa résistance. Autrement dit, si le Président Macky Sall jouait franc-jeu, il n’y aurait pas de bisbille.

De mon point de vue, j’estime que le Khalife s’est effectivement adressé aux uns et aux autres. Rappelant l’inquiétude éthique qui doit habiter chacun, dans l’optique d’un Sénégal en paix avec lui-même.

Les propos du Khalife, c’est de dire qu’il ne sert à rien de prendre facilement la mouche, mais de réfléchir et d’argumenter sur l’essentiel et pour le bien des populations au nom desquelles, précisément, on dit agir.

Réflexion et argumentation. Sans doute une véritable corvée à imposer à nos politiciens confortablement enferrés dans leurs délires. Parce que ce qui marque notre époque, à nous Sénégalais, ce n’est pas la bêtise. Ce n’est pas non plus l’ignorance ou la naïveté débile. Tout ceci a continûment imbibé notre humanité. Ce qui est caractéristique de notre époque, c’est la bêtise fière de soi, l’arrogance de la nullité. Chez nous, la dérision s’est emparée  de tout ce qui peut ressembler à un espoir, un horizon, un projet profond et salvateur.

Il n’y a pas d’homme ou de femme providentiel (le), il n’y a que des lois, règlements et normes à observer. C’est tout le sens du propos du Khalife.

Leave a reply