La Cena sur révision exceptionnelle des listes électorales : « Près de 280. 000 Sénégalais ont demandé à s’inscrire»

0
552

Plus de 280. 000 Sénégalais ont demandé à figurer sur les listes électorales : voilà l’information que la Commission électorale nationale autonome (Cena) a livrée à l’issue de sa tournée d’inspection auprès des commissions de révision des listes électorales à Dakar hier, mardi 02 mai. Le Président Doudou Ndir et cie qui ont visité des commissions administratives  à Tivaouane Peul, aux Almadies, à Grand-Dakar et au stade Iba-Mar-Diop, ont fait face à la presse pour tirer un bilan de cette tournée.

Selon le président de la Cena, pour la journée du 30 avril, sur le plan national, plus de 280. 000 Sénégalais ont demandé à figurer sur les listes électorales.  Et de faire savoir que « Le président de la République a pris un décret qui fixe la date de l’élection présidentielle au 25 février 2024 et immédiatement après, le processus électoral se déclenche. L’une des premières opérations est que les citoyens sont tenus d’aller s’inscrire dans les commissions pour les révisions exceptionnelles des listes électorales. Cette opération de révision de listes électorales permet aux Sénégalais qui ont atteint l’âge de la maturité qui est de 18 ans de s’inscrire avec une pièce d’identité…Selon les dernières statistiques qui sont remontées pour la journée du 30 avril, nous sommes à peu près à 280 mille Sénégalais qui ont demandé à figurer sur les listes électorales sur le plan national. À peu près, une trentaine de mille ont demandé à figurer sur le fichier au plan étranger».  Poursuivant ses propos, le président la  Commission électorale nationale autonome (Cena) Doudou Ndir précisera : « Aujourd’hui, nous sommes dans une commission parmi des centaines de commissions qui existent, celle du stade Iba-Mar-Diop. Ce que nous avons constaté ici au même titre que dans les autres  commissions de Tivaouane Peul, de Grand-Dakar et également celle des Almadies, c’est qu’aujourd’hui qui est le dernier jour de la révision exceptionnelle, les Sénégalais sont engagés à venir s’inscrire auprès de ces commissions dans la tranquillité, la discipline et le respect des autorités chargées de conduire ces opérations. Nous avons également noté un esprit de coopération, de collaboration et de partenariat que nous avons vu chez les autorités administratives». Pour le président de la Cena, « cette façon de travailler main dans la main entre autorités administratives, populations et partis politiques, c’est quelque chose qu’il faut saluer ».

Pour ce qui est du délai des inscriptions qui est arrivé à terme, puisqu’il ne reste plus que la période contentieuse, le président la  Commission électorale nationale autonome (Cena) a suggéré aux autorités la possibilité de prolonger la date. « Déjà, le nombre total d’inscrits laisse penser qu’il y a intérêt manifeste pour des Sénégalais à aller au bureau de vote le 25 février. Ce que nous avons vu dans les commissions, le nombre d’électeurs dans les files d’attente, il aurait été souhaitable que l’autorité administrative examine cette question avec responsabilité dans le sens de faire en sorte que les Sénégalais qui disposent du droit constitutionnel puissent accomplir le droit de voter sans entrave ».

MD

Leave a reply