La marine nationale réceptionne son troisième patrouilleur lance-missiles : “Le Cayor” accoste à son port d’attache, à Dakar

0
244

La Marine nationale sénégalaise a réceptionné, mercredi, le “Cayor”, présenté comme la troisième unité de sa série de patrouilleurs lance-missiles OPV 58S (Offshore Patrol Vessel), a constaté l’APS.

Ce patrouilleur de fabrication française porte le nom de l’ancien “glorieux royaume du Cayor”. Il a une longueur de 62,82 m et une largeur de 9,5 m, avec un déplacement de 735 tonnes en pleine charge, a-t-on appris lors de la cérémonie consacrée à sa réception, en présence du contre-amiral Abdou Sène, chef d’état-major de la Marine nationale.

Son autonomie “est de 25 jours pour 40 personnes en mer. Sa distance franchissable est de 10 mille nautiques, soit 22 mille km”, a expliqué Jules-Marie Ndour, capitaine de frégate et commandant de la flotte du Cayor. Il a souligné que ce patrouilleur est doté d’un “système d’arme puissant”, essentiellement constitué de “canons, d’une artillerie légère et lourde, de missiles”.

L’infrastructure est aussi équipée de moyens de détection et de communication “très sophistiqués”, lui permettant de rester en permanence en contact avec l’état-major, selon l’officier.

C’est à bord d’un vaisseau de la Marine nationale naviguant en haute mer que la presse a pu découvrir et admirer ce patrouilleur arrivé de la ville de Brest, en France, et escorté de ses sisterships, le “Walo” et le “Niani”, mis en service en juin et en décembre 2023 respectivement.

Leave a reply