La position toute tranchée de Serigne Babacar Sy Mansour sur l’avortement médicalisé

0
333

Dans son allocution le guide religieux est aussi revenu sur le plaidoyer d’organisation de la société civile visant à permettre l’avortement en cas d’inceste et de viol, conformément au Protocole de Maputo.  Devant le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome et sa délégation composée, entre autres, de Abdou Mbow, premier vice-président de l’Assemblée nationale, il a réitéré son opposition à toute loi dans ce sens.

«Beaucoup de choses se sont déroulées dans ce pays et d’autres se profilent à l’horizon. Aujourd’hui on nous parle de la légalisation de l’avortement médicalisé. Cela devrait passer par l’Assemblée nationale, à travers un projet de loi. Mais ma position reste celle que j’ai toujours eu sur la question. Chacun est responsable de ses actes. Devant Dieu, le fidèle rendra compte de ses actes et de tout ce qui s’est produit en sa présence».

PLAIDOYER POUR LE MONDE RURAL

Le Khalife général des Tidianes pas occulté la situation dans le monde rural. Il a fait un plaidoyer en faveur de cette partie du Sénégal des profondeurs. «Il manque beaucoup de choses au monde rural», a-t-il fait savoir, insistant qu’il connaît «bien» cette partie du pays. «Aidez les cultivateurs à produire en toute saison, car la terre est fertile», a-t-il lancé à la délégation officielle, représentant le gouvernement. Soulignant que «les moyens font défaut et les semences sont difficiles» à acquérir, a-t-il indiqué. Non sans inviter, par ailleurs les citadins qui en ont les moyens à venir en aide à leurs proches vivant dans le monde rural. 

Fatou NDIAYE

Leave a reply