La rébellion du M23 continue de gagner du terrain dans l’Est de la RDC

0
151

La rébellion du M23 continue de gagner du terrain dans l’Est de la République démocratique du Congo, en s’emparant de nouvelles localités sur le front nord du conflit qui l’oppose aux forces gouvernementales, a indiqué dimanche une source locale.

Le M23 (pour « mouvement du 23 mars ») s’est déployé dans la localité de Kirumba, dans la province du Nord-Kivu, théâtre de violences depuis que cette rébellion soutenue par le Rwanda a repris les armes en 2021. Kirumba, la plus grande agglomération dans le sud du territoire de Lubero et important centre commercial, compte plus de 120.000 habitants.

« Nous regrettons que la grande entité (la ville de Kirumba, ndlr) soit depuis hier soir aux mains des M23. Ce matin, avant d’être visibles dans le centre, ils ont fait une reconnaissance de terrain en patrouillant tous les axes de Kirumba », a déclaré à l’AFP sous le couvert de l’anonymat un responsable administratif local. Les rebelles se dirigent désormais vers le nord de Kirumba, a ajouté cette source.

Samedi, c’est la ville-clé de Kanyabayonga située à 25 km de là, où vivent plus de 60.000 personnes et des dizaines de milliers de personnes déplacées ces derniers mois, qui est tombée aux mains des rebelles. Cité du Nord-Kivu située à une centaine de km au nord de la capitale provinciale Goma, Kanyabayonga est considérée comme un verrou contrôlant vers le nord les accès aux villes de Butembo et Beni, fiefs de l’importante tribu Nande et grands centres commerciaux du pays.

Le président congolais Félix Tshisekedi a réuni samedi un Conseil de défense puis s’est exprimé à l’occasion de la journée d’Indépendance en affirmant que « des instructions claires et fermes ont été données pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale de notre pays », sans plus de précisions. D’autres villes proches de Kanyabayongo sont aussi tombées aux mains des rebelles, selon des sources sécuritaires et des responsables.

Depuis fin 2021, le M23, rébellion congolaise majoritairement tutsi, a conquis avec l’appui d’unités de l’armée rwandaise de larges pans de territoire du Nord-Kivu, jusqu’à encercler presque entièrement Goma. Les autorités de la RDC accusent le Rwanda de vouloir faire main basse sur les richesses de l’Est congolais, ce que Kigali conteste. Jusqu’à présent, les initiatives diplomatiques lancées pour tenter de régler la crise n’ont rien donné.

Leave a reply