La restauration du porte de PM fait planer un nouveau remaniement gouvernemental

0
167

Le Sénégal vers un nouveau remaniement gouvernemental avec le retour annoncé de la fonction du Premier ministre. En effet, les nouvelles dispositions prévues dans le projet de Loi n°38/2021 portant révision de la Constitution préparé par le gouvernement et qui sera présenté très prochainement à l’Assemblée nationale confortent cette thèse d’un nouveau réaménagement gouvernemental.

Le gouvernement en zone de turbulence. En effet, en plus du spectre des conséquences d’une éventuelle défaite aux élections municipales et départementales du 23 janvier 2022 prochain qui pèse sur les ministres investis dans leurs localités respectives, le retour annoncé de la fonction de Premier ministre risque de compliquer davantage les choses pour l’actuelle équipe gouvernementale.

Et pour cause, tout porte à croire qu’on va vers un nouveau remaniement gouvernemental une fois que l’Assemblée nationale aura donné sa bénédiction à cette volonté du chef de l’Etat. En effet, dans le projet de Loi n°38/2021 portant révision de la Constitution préparé par le gouvernement et qui sera présenté très prochainement à l’Assemblée nationale par le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, il est indiqué clairement que le Gouvernement comprend le «Premier ministre, chef du Gouvernement, les ministres et les Secrétaires d’Etat ».  Mieux, l’alinéa 2 de l’article 49 de ce projet de Loi de révision de la Constitution précise également que « sur proposition du Premier Ministre, le Président de la République nomme les Ministres, fixe leurs attributions et met fin à leurs fonctions ». 

Il en est de même pour l’article 53 qui souligne que «Le Gouvernement conduit et coordonne la politique de la Nation sous la direction du Premier Ministre. Il est responsable devant le Président de la République et devant l’Assemblée nationale dans les conditions prévues par les articles 85 et 86 de la Constitution ». Partant de toutes ces considérations, il est donc clair que certains membres de l’actuelle équipe gouvernementale courent un grand risque avec  ce retour programmé de la fonction du Premier ministre.

NANDO CABRAL GOMIS

Comments are closed.