L’administration américaine charge un procureur spécial des enquêtes sur Trump

0
551

Le chef du département américain de la Justice a nommé, ce vendredi 18 novembre, un procureur spécial chargé d’enquêter sur Donald Trump. Et c’est un ancien du Tribunal spécial pour le Kosovo, à La Haye, expert en crimes de guerre, qui a été choisi pour se pencher sur l’ancien président, qui vient d’annoncer sa candidature pour 2024.

« Étant donné les récents développements, notamment l’annonce par l’ancien président de sa candidature à la prochaine présidentielle et l’intention de se porter candidat de l’actuel président, j’ai conclu qu’il était dans l’intérêt du public que je nomme un procureur spécial », a justifié Merrick Garland, ministre américain de la Justice.

Lors d’une allocution télévisée, ce vendredi, le procureur général des États-Unis a précisé qu’il avait confié cette mission particulièrement « sensible » à Jack Smith, procureur basé à La Haye, expert en crimes de guerre. Ce dernier prend sans délai en main non pas une, mais deux enquêtes distinctes visant Donald Trump.

Les deux enquêtes sont en cours, depuis des mois, sous la houlette de la justice fédérale américaine. La première porte sur les suites de la présidentielle de 2020, la seconde sur la gestion par l’ex-chef d’État de documents confidentiels censés être archivés. Jack Smith est désormais chargé de les superviser de manière indépendante.

Et c’est donc « en toute indépendance », selon ses termes, que M. Smith a promis par communiqué d’agir « vite », mais « de manière approfondie ». « Il exercera son jugement professionnel de manière indépendante pour décider s’il doit y avoir une inculpation », insiste également M. Garland, membre de l’administration de Joe Biden.

M. Trump a réagi. Dans un entretien accordé à la chaîne Fox News, l’ancien président américain a dénoncé ce qu’il estime relever de « la pire politisation de la justice » de l’histoire du pays, précisant qu’il ne participera pas aux investigations. « C’est honteux, ils font ça juste parce que je suis en tête des sondages », considère-t-il.

Leave a reply