LdC : le Real Madrid détruit Liverpool !

0
595

Quel match complètement fou ! Ce classique européen entre Liverpool et le Real Madrid a tenu toutes ses promesses. Dans le dur en championnat (pour ne pas dire plus pour le club anglais), les deux équipes misaient sur la Ligue des Champions pour se redresser. Klopp et Ancelotti réservaient quelques surprises dans les compositions comme les titularisations du jeune Bajcetic et de Gakpo pour les Reds, et de Camavinga côté espagnol. Pour mieux nous surprendre… car la soirée a vécu un rythme effréné. Dès la 4e, Nunez profitait d’un centre de Salah pour ouvrir le score d’une talonnade acrobatique (1-0). Passeur, Salah se muait en buteur. Après une énorme occasion (13e), l’Égyptien marquait le but du break grâce à une énorme erreur de Courtois, coupable d’un ballon perdu dans sa surface (2-0, 14e). Mené de deux buts, le Real n’est pas équipe à douter ou à baisser les bras. Il faut croire que les Merengues avaient encore rendez-vous avec l’histoire. La faute à un Vinicius des grands soirs, une nouvelle fois.

Le Brésilien a d’abord réduit la marque sur une combinaison avec Benzema (2-1, 21e), puis voyant qu’Alisson était en difficulté sur cette passe en retrait de Gomez, il a poursuivi son effort, contrant le dégagement de son compatriote dans le but (2-2, 36e). Une boulette partout mais déjà 4 buts dans cette rencontre folle et c’était encore loin d’être terminé. Juste avant la pause Robertson effectuait un sauvetage monstrueux (45e) mais toute la défense des Reds craquait à nouveau au retour des vestiaires. Militao catapultait une tête imparable sur ce coup-franc de Modric (2-3, 47e). Quelques instants plus tard, c’est Benzema qui s’infiltrait dans la défense pour marquer d’une frappe déviée par Gomez (2-4, 55e). Puis venait le numéro de la soirée du Français. En position idéale sur un nouveau travail de Vinicius, il se jouait d’Alisson et Gomez pour marquer dans le but vide (2-5, 67e). L’ouragan madrilène a tout emporté sur son passage et le voilà en excellente position en vue du retour à Santiago-Bernabéu le 15 mars prochain.

Leave a reply