Le CMS veut vulgariser la finance islamique à Thiès

0
2547

(    APS) – Le Crédit mutuel du Sénégal (CMS) entend vulgariser auprès de ses sociétaires, la finance islamique, qui reste insuffisamment utilisée dans la région de Thiès, malgré son ampleur grandissante à l’échelle nationale et internationale, a annoncé son directeur régional, Abdou Khadre Sarr.

‘’Pour l’instant, elle (la finance islamique) n’est pas suffisamment utilisée, mais nous devons contribuer à la vulgariser pour permettre à nos sociétaires de pouvoir bénéficier de ce type de financement qui aujourd’hui prend de plus en plus d’envergure à l’échelle nationale et internationale’’, a dit M. Sarr.

Il s’exprimait mardi, en marge d’une cérémonie de remise de camions frigorifiques financés par le Projet d’appui à l’entreprenariat féminin et à l’emploi des jeunes (PADEJ-EJ) à des GIE de femmes d’Elinkine et d’Adéane (Ziguinchor, Sud). Ces véhicules sont financés à travers à travers le produit ‘’mourabaha’’, dans le cadre d’une ligne de crédit finance islamique, logée au CMS.

Le PADEF-EJ qui a bénéficié d’une enveloppe de 4,5 milliards  de FCFA de la part de la Banque islamique de développement (BID), octroie des crédit de moins de 500.000 à 50 millions de FCFA, selon la taille de l’entreprise.

Selon Sarr, la CMS va sensibiliser les avantages de ce mode de financement, pour amener les sociétaires qui le souhaitent à l’utiliser.

La finance islamique reste assez nouvelle au Sénégal, même si depuis cinq ans, beaucoup de banques commencent à s’y mettre. Le CMS s’est inscrite dans cette tendance, nommant un responsable spécialiste de la finance islamique pour satisfaire ses sociétaires qui en demandent.

La finance islamique, notamment à travers le produit ‘’mourabaha’’, a comme avantage de sécuriser le financement reçu et d’éviter tout détournement d’objectif, puisque le bénéficiaire du crédit ne reçoit pas directement l’argent, mais plutôt l’équipement dont il a besoin et qui lui est cédé à crédit, avec une marge bénéficiaire.

La finance islamique finance des activités conformes à la charia, même si elle est ouverte aux personnes de toutes confessions, a relevé Mame Thierno Guèye, notant que les places financières comme Londres sont celles qui utilisent le plus ce type de financement.

Le crédit mutuel du Sénégal (CMS) a octroyé plus de 35 milliards en crédit durant ces sept dernières années dans la région de Thiès, a indiqué son directeur régional. Si l’on prend en compte les encours de crédit depuis l’implantation des premières caisses du CMS, en 1995, ce montant atteindra les centaines de milliards, a-t-il précisé.  A l’échelle nationale les encours de crédit du CMS sont de l’ordre 150 milliards de FCFA.

La direction régionale du CMS de Thiès couvre les régions de Thiès et Diourbel, répartie en trois zones : Thiès, Mbour et le Baol.

Leave a reply