« Le conseil constitutionnel achemine le pays vers des menaces sur la stabilité », dixit Ndiaga Sylla

0
721

Les commentaires fusent de partout, à la suite des décisions rendues par le Conseil constitutionnel sur la liste des titulaires de la coalition Yewwi et celle des suppléants de Benno Bokk Yakaar pour les législatives de juillet prochain.

En effet, selon, Ndiaga Sylla, expert électorale, « Au lieu d’user de son pouvoir de régulation, il est regrettable de constater que le Conseil constitutionnel conduise à l’impasse », fulmine-t-il dans un poste, sur son statut whatsApp. Mieux encore, l’expert électorale prédit au regard de ce fait que le conseil « achemine le pays vers des menaces sur la stabilité politique et sociale ! ».

Pourtant, il avait réagi à ce propos en affirmant que le ministre de l’intérieur ne pouvait pas déclarer une liste irrecevable au-delà du délai de deux jours clairement fixés par le Code électoral en son article L. 179.

« Je réitère mes arguments soutenus dans les deux avis publiés à propos de l’inéligibilité et l’irrecevabilité ainsi que l’objet de l’arrêt du ministre de l’intérieur », a-t-il persisté.

Ousmane Goudiaby (Stagiaire)

Leave a reply