Le fugitif le plus recherché du génocide rwandais arrêté en Afrique du Sud

0
745

(Apanews)- Il serait impliqué dans le meurtre de 2000 réfugiés tutsis en 1994.

Fulgence Kayishema, l’un des fugitifs recherchés pour leur rôle dans le génocide de 1994 contre les Tutsis, a été arrêté à Paarl, en Afrique du Sud, a confirmé jeudi le Mécanisme international résiduel pour les tribunaux pénaux (IRMCT).

Kayishema a été arrêté le mercredi 24 mai lors d’une opération conjointe du bureau du procureur du IRMCT et des autorités sud-africaines. Il faisait l’objet d’une prime de 5 millions de dollars.

L’ancien chef de la police judiciaire de l’ancienne préfecture de Kibuye est en fuite depuis plus de 20 ans.

En 2012, le tribunal des Nations unies a décidé qu’après son arrestation, Kayishema serait transféré au Rwanda pour y être jugé.

Il est soupçonné d’avoir orchestré le meurtre d’environ 2000 réfugiés tutsis – femmes, hommes, enfants et personnes âgées – à l’église catholique de Nyange pendant le génocide de 1994 contre les Tutsis au Rwanda. Il est en fuite depuis 2001.

« Fulgence Kayishema est en fuite depuis plus de 20 ans. Son arrestation garantit qu’il sera enfin traduit en justice pour les crimes dont il est accusé », s’est félicité Serge Brammertz, procureur général de l’IRMCT.

« Le génocide est le crime le plus grave que connaisse l’humanité. La communauté internationale s’est engagée à faire en sorte que ses auteurs soient poursuivis et punis. Cette arrestation est une démonstration tangible que cet engagement ne faiblit pas et que la justice sera rendue, quel que soit le temps nécessaire », a ajouté M. Brammertz.

Kayishema a été inculpé par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) en 2001 et accusé de génocide, de complicité de génocide, d’entente en vue de commettre le génocide et de crimes contre l’humanité pour les meurtres et autres crimes commis dans la commune de Kivumu, préfecture de Kibuye, pendant le génocide de 1994 contre les Tutsis au Rwanda.

Leave a reply