Le gouverneur de la Bceao, Jean-Claude Kassi brou, présente un bilan économique encourageant de l’Uemoa au premier trimestre 2024

0
264

Jean-Claude Kassi Brou, Gouverneur de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), a présenté un bilan positif de l’économie de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) pour le premier trimestre 2024, lors de la 2e session du Comité de Politique Monétaire (CPM) de la BCEAO tenue à Dakar, 4 juin 2024

Le Gouverneur a indiqué que l’activité économique de la région a été particulièrement dynamique, avec une croissance estimée à 5,1 % au premier trimestre. Pour l’ensemble de l’année 2024, la croissance est projetée à plus de 6 %, surpassant les 5,3 % enregistrés en 2023. Cette performance robuste s’inscrit dans un contexte international favorable, avec une croissance économique mondiale attendue à 3,2 % pour 2024, selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI).

Sur le front de l’inflation, M. Brou a souligné que celle-ci est restée maîtrisée, se situant à 2,8 % au premier trimestre de 2024, bien à l’intérieur de la fourchette cible de 1 à 3 %. L’inflation sous-jacente a même reculé à 2 %, témoignant de la stabilité des prix dans la région.

L’amélioration des comptes extérieurs de l’UEMOA a également été mise en avant, grâce à une évolution favorable des termes de l’échange. Cette amélioration est attribuable à la baisse des coûts des produits énergétiques importés et à la hausse des prix des principales matières premières exportées par la région.

En matière de financement, le Gouverneur a assuré que les banques continuent de jouer leur rôle efficacement. Les crédits à l’économie ont progressé de 5,1 % et les crédits directs aux entreprises privées ont augmenté de plus de 7 %, démontrant une bonne santé du secteur bancaire et une disponibilité accrue des financements pour soutenir l’activité économique.

Au cours de cette session du CPM, les membres examineront divers sujets, notamment le rapport sur la politique monétaire dans l’UEMOA, une demande d’accès au guichet de refinancement pour un établissement financier, et le renouvellement de mandats au Conseil National de Crédit de la Guinée-Bissau.

Cette session du CPM s’annonce cruciale pour consolider les bases de la croissance économique et renforcer la stabilité financière dans la région, en mettant en œuvre des politiques monétaires adaptées et en veillant à un financement adéquat des activités économiques.

Leave a reply