Le maire liste des réalisations et des limites concrètes

0
324
Le maire de Joal-Fadiouth a présidé, le week-end, un Conseil municipal sur de nombreux points relatifs au compte administratif 2020, pour une éligibilité au Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal, des virements de crédit, des délivrances d’attestation de propriété et l’adressage de rue.
 
A la fin de la session du Conseil municipal, le maire Boucar Diouf a fait face à la presse sur de nombreuses questions d’actualité relevant de l’accès à l’eau potable (projet Kms3), de l’éclairage public et de la gestion des inondations. Sur l’accès à l’eau potable, le maire de Joal-Fadiouth a mis l’accent sur le léger mieux constaté dans la distribution, avec la pose de grands tuyaux et canalisations dans la cadre de la mise en œuvre du projet Kms3 (troisième usine de Keur Momar Sarr).

A l’en croire, les localités de Fadiouth et de Joal ont placé beaucoup d’espoirs en ce projet. Les attentes sont ressenties dans une partie minime de la commune. Des améliorations sont en perspectives, selon lui. La question des inondations n’a pas été occultée. A en croire le maire de Joal-Fadiouth, aucune commune en proie à des inondations n’est en mesure de les régler. Par conséquent, pour lui, à Joal-Fadiouth, le ruissellement des eaux de pluie peut être amélioré. Il a insisté sur une réalité du milieu naturel quasi argileux, ne laissant pas les eaux s’infiltrer. Ce qu’à la suite d’une pluie diluvienne, l’eau envahit les habitations et les quartiers inondables, avec une montée de la hauteur d’eau. Celle-ci disparait vingt-quatre (24) à quarante-huit (48) heures après car drainée vers la lagune «Mama Guedj». Pour l’illustration de ses propos, il a rappelé la tenue d’un point de presse sur un lieu où des zodiacs ont circulé quarante heures avant. Il se désole d’entendre parler de l’exploitation de ces eaux pluviales pour en faire une question électorale.

 Sur la gestion des inondations, depuis sept ans, le maire de Joal-Fadiouth s’est réjoui du travail accompli, en collaboration avec les Sapeurs-pompiers entièrement pris en charge par la commune. Il a insisté sur l’engagement citoyen des jeunes maraîchers de Joal-Fadiouth qui ont mis à profit leurs pompes pour enlever l’eau des habitations. La commune de Joal-Fadiouth est parvenue, à partir de Ngolna 1, le point bas le plus vulnérable, à procéder au curage de caniveaux permettant de mener les eaux pluviales vers le «Mama Guedj».

L’occasion a été également une opportunité pour une lecture des joutes épiques entre Boucar Diouf et Madame Sophie Gladima, le ministre du Pétrole, en direction des locales. Si, d’une part, Madame Sophie Gladima cherche à devenir la première mairesse de la commune de Joal-Fadiouth, le maire sortant se prive de toute déclaration de candidature dans l’attente des investitures de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar

SAMBA NIEBE BA

Leave a reply