Le premier ministre slovaque, Robert Fico, blessé par balles ; « sa vie est en danger »

0
171

Le dirigeant populiste, soutien de la Russie, a été visé par des tirs, évacué d’urgence puis hospitalisé. « Les prochaines heures seront décisives », selon sa page Facebook officielle. Le mobile de l’attaque n’est pas encore connu. Un suspect a été arrêté.

Le premier ministre slovaque, Robert Fico, a été blessé par balles à l’estomac et transporté à l’hôpital, selon le vice-président du Parlement, Lubos Blaha, cité par l’agence de presse TASR. Les faits ont eu lieu à Handlova, ville située à quelque 150 kilomètres au nord-est de la capitale, selon la chaîne de télévision slovaque TA3. Selon la chaîne d’information, citée par Reuters, l’assaillant a tiré à quatre reprises sur le dirigeant prorusse. Un suspect a été arrêté. Le vice-président a ajourné l’actuelle session au Parlement jusqu’à nouvel ordre.

Selon la page Facebook du premier ministre, Robert Fico « a reçu plusieurs balles et se trouve dans un état où ses jours sont en danger. Il est actuellement transporté par hélicoptère à Banska Bystrica, car il faudrait trop de temps pour arriver à Bratislava et il a besoin d’une intervention urgente. Les prochaines heures seront décisives ».

Les faits se sont produits devant la Maison de la culture locale. Le quotidien slovaque Dennik N, dont un reporter a vu le chef de gouvernement emmené dans une voiture par ses gardes du corps, a affirmé que le tireur présumé avait été appréhendé par la police. Les forces de l’ordre ont bouclé les lieux.

Selon le correspondant du Monde en Europe centrale, le premier ministre s’était approché d’un petit groupe de personnes venues le voir dans la rue après un conseil des ministres, mercredi matin. Un meeting pour les élections européennes devait se tenir mercredi après-midi.

« Attaque ignoble »

La présidente slovaque, Zuzana Caputova, a condamné une attaque « brutale » et a souhaité un bon rétablissement à Robert Fico, redevenu premier ministre l’an dernier après avoir déjà occupé cette fonction entre 2012 et 2018 et entre 2006 et 2010. « Une attaque physique contre le premier ministre est une attaque contre une personne, mais aussi une attaque contre la démocratie », a-t-elle déclaré dans un communiqué. Elle a exhorté la population à ne pas porter de jugement hâtif sur cette attaque, a souligné que la police a arrêté l’agresseur et qu’elle donnera plus d’informations dès que possible. Les députés du parti de M. Fico ont immédiatement accusé l’opposition d’être responsable de cette attaque, même si on ne sait encore absolument rien des motivations du tireur.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a condamné « l’attaque ignoble » contre le premier ministre slovaque. « De tels actes de violence n’ont pas leur place dans notre société et sapent la démocratie, notre bien commun le plus précieux. Mes pensées vont vers le premier ministre Fico et sa famille », a écrit sur X la responsable allemande. Le premier ministre hongrois, Viktor Orban, s’est dit quant à lui « profondément choqué par l’attentat odieux perpétré contre mon ami, le premier ministre Robert Fico », sur X, disant « prier pour sa santé et son prompt rétablissement ».

« L’attaque contre le premier ministre slovaque Robert Fico est épouvantable, a également réagi le président ukrainien, Volodymy Zelensky, sur X. Nous condamnons fermement cet acte de violence à l’encontre du chef de gouvernement d’un Etat partenaire voisin. »

Georgia Meloni, cheffe du gouvernement italien, a exprimé dans un communiqué sur X « la plus ferme condamnation de toute forme de violence et d’attaque aux principes de base de la démocratie et de la liberté », se disant « choquée » par ce « vil attentat ».

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, s’est dit « choqué et consterné ». « Je lui souhaite la force nécessaire pour un prompt rétablissement », a-t-il écrit sur X.

Robert Fico s’était notamment illustré en refusant de continuer à aider militairement l’Ukraine face à l’invasion russe.

Le Monde avec AP, AFP et Reuters

Leave a reply