« Le président de la République ne doit pas être toujours dans la logique de menace », député Marième Soda Ndiaye sur les menaces de Macky contre les maires

0
198

Le chef de l’État Macky Sall n’aurait pas agi en gentleman en menaçant les maires qui ne respecteraient pas les organigrammes établis par la loi. C’est du moins l’avis de la député la plus jeune de la 13ème législature. Invitée à l’émission Objection de la radio privée Sud FM de ce dimanche 08 mai 2022, Marième Soda Ndiaye a estimé que ce n’est la posture que devrait adopter le président de la République, dans la mesure où il y a des services déconcentrés qui peuvent procéder au contrôle de l’égalité des actes posés par les maires. 

« Pour nous, c’est regrettable de voir le président de la République arrivé à ce stade. Moi je pense, comme le disent les Al Pulaar,  » chacun à sa place, les boeufs seront bien gardés ». Le président de la République doit se mettre au dessus de la mêlée. Il a aujourd’hui des mécanismes de contrôle de l’action de l’égalité. Les préfets sont nommés pour ça.

Mais si on voit un président de la République descendre à ce niveau, même s’il a été interpellé par des organisations syndicaux et autres, le président doit être le père de la Nation, prendre de la hauteur et laisser les autres services faire leur travail. Si ces services constatent qu’il y a défaillance dans l’application de la loi, nous pensons que l’administration publique est extrêmement qualifiée pour remettre à l’ordre ceux-là qui ne sont pas en phase avec la loi.

Mais le président de la république ne doit pas toujours être dans une logique de menace, dans une logique de hausser le ton. Être un leader, ce n’est pas dans des menaces, c’est être dans des actions, dans la compréhension. C’est aujourd’hui même dans la pédagogie qu’on reconnait les véritables leaders, mais pas être là toujours à menacer. Parce que, même si la mairie de Dakar est un démembrement de l’État, le maire de Dakar a été élu par les populations. Ne serait-ce que pour ce devoir de reconnaissance, on devrait le laisser faire son travail et après les populations jugeront ».

J M D

Leave a reply