« Le Ps ne travaille pas à l’éclatement de Benno», Abdoulaye Wilane sur le dépôt d’une caution aux locales

0
259

Abdoulaye Wilane, député-maire socialiste de Kaffrine et porte-parole du Parti socialiste, en marge de la présentation du budget 2022 devant les partenaires, à Saly-Portudal, a rencontré la presse pour aborder des aspects non entièrement pris en compte et des questions de l’actualité politique devant la presse.

A l’endroit de ses compagnons de Bennoo, il a rappelé les propos de Macky Sall : ’’Faites-moi confiance, depuis le temps que je suis en politique, je sais, je connais le pays et je suis en relation avec les leaders de la grande coalition BBY. Le moment venu, je ferai des propositions qui garantiront le succès. Le président n’a pas demandé de marchander, de comploter, de se parler, de se mettre les uns sur les autres. Quand on le fait, on évoque des choses qui élargissent les fossés et les oppositions‘’.

Toujours à l’endroit de ses camarades de BBY à l’horizon 2035, la perspective est de parler programmes : «Affaiblir un président en exercice est extrêmement suicidaire, a-t-il déclaré. Le Parti socialiste entend être dans la loyauté et la cohérence et la perspective privilégiant l’intérêt collectif, dans la justice et l’équité. Toutes les coordinations départementales socialistes devant Aminata Mbengue Ndiaye ont reconnu des difficultés et défendent tous les maires socialistes crédibles à rester aux affaires ».

Wilane a proscrit toute alliance avec les adversaires de la coalition BBY. « Le dépôt d’une caution du Parti socialiste aux locales n’exclut pas aucune concertation. Le Ps ne va travailler à la dislocation de la coalition BBY».

Sur la question du dialogue politique consubstantiel pour une compréhension des enjeux et défis, Wilane a fait un rappel sur feu Ousmane Tanor Dieng pour inviter les leaders d’opinion, religieux, du patronat, des syndicalistes, des leaders politiques de se rappeler la gravité de l’heure et de la délicatesse du contexte actuel. Selon lui, le Sénégal est considéré comme un pays pétrolier. L’instabilité sévissant pour lui, au Mali, les inquiétudes notées en Guinée et la perspective d’élections très redoutées en Gambie, les difficultés de sécurité au Burkina-Faso, les problèmes en Côte d’Ivoire et au Niger sont de nature à pousser le Sénégal à ses responsabilités pour se tenir debout.

LE DEBAT POLITIQUE, PAS UNE CONFRONTATION AVEC DES ARMES

Le débat démocratique est un débat d’idée, selon Abdoulaye Wilane et non l’idée sur fond de bravades musclées et de confrontation avec des armes. A en croire Abdoulaye Wilane, le pays où il faut craindre des violences politiques est le Sénégal. IL a interpellé en ce sens, les historiens sur le point de départ de la crise casamançaise, les souvenirs de la présidentielle de 2019, du dérapage des langages, la composition socio-ethnique des régions du pays. Pour lui, les faits enregistrés récemment à Ziguinchor sont à condamner et par tous les partis politiques. Il a considéré les Locales comme une parenthèse de respiration démocratique. Wilane a attiré enfin l’attention sur le comportement de responsables du Parti socialiste jamais flanqués de gardes du corps ou de nervis.

SAMBA NIEBE BA

Leave a reply