Législatives-campagne : un appel à voter pour l’alliance ‘’stratégique’’ yewwi askan wi-wallu sénégal

0
399

(APS) – Le leader de la liste départementale de l’intercoalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal à Mbour (ouest), Mamadou Lamine Diaïté, appelle les populations à voter massivement pour cette ‘’alliance très stratégique’’ nouée par les deux coalitions.*

‘’Nous demandons aux populations de Mbour de soutenir l’intercoalition Yewwi-Wallu, une alliance très stratégique, qui empêche le camp d’en face (Benno Bokk Yaakaar) de dormir. A Mbour, nous avons d’ailleurs investi deux candidats de Yewwi Askan Wi et deux autres de Wallu Sénégal’’, a-t-il lancé.

Diaïté intervenait au lancement officiel de la campagne électorale de l’intercoalition dans le département de Mbour, jeudi, en présence des candidats, titulaires comme suppléants, de la liste départementale Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal.

‘’Nous appelons tous les partis membres des deux entités à se tenir debout comme un seul homme pour barrer la route à nos adversaires et envoyer des députés crédibles à l’Assemblée nationale’’, a lancé Mamadou Lamine Diaïté aux militants des deux coalitions.

‘’Nous avons été choisis mais nous n’en sommes pas les plus méritants, parce qu’il y a des sommités dans le département de Mbour, à l’image de Fatou Blondin Diop, qui a été investie sur la liste nationale. Mais le pouvoir de Macky Sall, en complicité avec le Conseil constitutionnel, a manœuvré pour éliminer cette liste’’, a-t-il soutenu.

Selon Mamadou Lamine Diaïté, la législature sortante avait des députés qui savaient jouer pleinement leur rôle, ‘’de manière très honorable’’, mais ces derniers étaient ‘’minoritaires’’ et ‘’ne sont pas parvenus à changer les choses face à une majorité mécanique’’.

‘’Tout cela doit cesser au Sénégal parce qu’on n’est pas là pour les beaux yeux d’un président. On doit être là pour l’intérêt de toute une nation », a-t-il martelé.

L’élection des députés est ‘’une mission’’ confiée au peuple à ‘’un tournant décisif de l’histoire politique de notre nation. C’est la première fois qu’on va aller à une élection présidentielle sans le président sortant (le président de la République), parce qu’il a déjà fait ses deux mandats’’, a dit M. Diaïté, un militant des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), le parti du député et maire de Ziguinchor (sud), Ousmane Sonko.

Aux yeux de Mamadou Lamine Diaïté, reconduire la majorité sortante, Benno Bokk Yaakaar (BBY), pour la prochaine législature, serait ‘’une erreur, puisque le président de la République qui va venir en 2024 aura tous les problèmes pour gouverner’’.

‘’Les manœuvres du pouvoir ont privé notre liste de la photo de sa tête de liste nationale, mais cela va faciliter l’orientation des électeurs à qui nous demandons de choisir massivement notre bulletin. D’autant plus qu’ils (les leaders de BBY) ont constitué une liste un peu semblable à la nôtre mais nous avons une énorme différence : l’absence de photo. C’est un message clair, que nous envoyons aux électeurs, afin qu’ils fassent focus sur l’essentiel’’,  a insisté Mamadou Lamine Diaïté.

Leave a reply