Les étudiants sanctionnés en sit-in, devant la Cour suprême, contre les engagements non tenus par le Recteur de l’Ucad

0
232

Les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) sanctionnés seront ce jour dans la rue. Ils vont, en effet, organiser un sit-in devant la Cour suprême pour dénoncer les engagements et les promesses non tenus par le recteur et exiger l’ouverture de leur dossier. Ils l’ont fait savoir hier, jeudi 21 octobre lors d’un point de presse tenu devant le Rectorat de l’Ucad.

«Demain vendredi 22 octobre, à partir de 15 heures, nous irons devant la Cour Suprême parce que nous n’allons pas cautionné le fait que nous sommes des citoyens sénégalais et particulièrement des étudiants privés de leur droit constitutionnel,  qu’on puisse saisir la Cour suprême depuis le 19 juillet et jusqu’au moment où je vous parle, rien n’a été fait. Il y a aucune évolution dans notre dossier», a déclaré Pape Abdoulaye Touré, membre du collectif des étudiants sanctionnés.

Et de poursuivre, «nous n’avons pas accès aux amphithéâtres, aux salles de TD, on ne peut pas faire des examens».

Le Conseil de discipline de l’UCAD avait sanctionné lundi 5 juillet dernier des étudiants suite aux violences notées dans le temple du savoir et ayant conduit au saccage des biens et à l’agression d’enseignants. Un étudiant avait été définitivement exclu, 7 étudiants exclus pour une durée de 5 ans, 37 autres pour une durée de 2 ans et 10 pour une suspension de l’inscription en attendant d’être entendus par leurs facultés respectives. 21 étudiants avaient bénéficié d’une relaxe et 11 autres s’en étaient sortis avec une réprimande.

Après cette décision, les étudiants sanctionnés avaient observé une grève de la faim devant le Rectorat pour «prévaloir leur droit à l’éducation».

En août dernier, la Chambre administrative de la Cour Suprême avait débouté ces étudiants sanctionnés par le Conseil de discipline de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Ils avaient déposé une requête en annulation pour excès de pouvoir et une requête en référé aux fins de sursis à exécution à la Cour Suprême par le biais  de leurs avocats.

M. DJIGO

Comments are closed.