« Les Institutions financières internationales ont tout faux dans l’analyse de l’endettement », Pr Mamadou Moustapha Kassé, Doyen honoraire de la FASEG

0
319

Les alertes des institutions financières internationales sur les normes de l’endettement public conformément au Produit intérieur brut (PIB) ne devraient pas empêcher l’État de s’endetter. Ou du moins, « le problème des Institutions financières internationales, c’est qu’ils ont tout faux dans l’analyse de l’endettement« , déclare le Pr Mamadou Moustapha Kassé, Doyen honoraire de la FASEG, à l’émission Objection de la radio Sud Fm de ce jour, dimanche 24 avril 2022.

« J’ai écrit en 1996 un livre que j’avais appelé « L’Afrique endettée ». J’avais dit endettez-vous. Le président Wade n’aimait pas entendre ça. Le problème c’est qu’en s’endettant, il faut les mettre sur de bons projets capables de générer les remboursements aujourd’hui et demain« , pense le Pr Kassé qui reste convaincu que ces institutions financières veulent nous mettre des œillères.

« La deuxième plaie du néo-libéralisme, c’est qu’ils sont autistes, ils n’entendent rien. Ils ont mis une sorte de ce que j’appelle la pensée unique, « the same size for all », (une même pointure pour tout le monde). Malheureusement, ce sont les Libéraux qui aujourd’hui contrôlent les institutions financières internationales. Donc, qui nous imposent précisément leur vision« , explique-t-il.

LE STADE ABDOULAYE WADE DE DIAMNIADIO, PAS UNE PRIORITÉ

Quid de l’endettement pour la construction d’infrastructures telles que le Stade Abdoulaye Wade, l’Arène nationale, entre autres ? Sur ce point, le Doyen honoraire de la FASEG qui précise au préalable qu’il n’est pas contre le sport pour avoir été président du DUC, se demande quelle est la plus value que ces infrastructures ont apporté aux Lions.

« Je ne suis pas contre le sport. J’ai été pendant 15 ans le président du DUC, d’ailleurs mes petites épargnes je les ai laissé là. Notre équipe nationale, que je félicite d’avoir gagné la Coupe d’Afrique, la première étoile depuis longtemps on aurait dû avoir cette étoile. Ils ont gagné, mais ce n’est pas en évoluant dans des stades comme celui qu’ils ont à Diamniadio. Ils ont joué la plus part du temps dans un stade que l’on méprise plus que celui de Thiès. C’est là où se faisaient les compétitions. Qu’est-ce que ça leur ajoute d’avoir un stade de ce niveau ? C’est très bien d’être prévoyant, mais est-ce qu’il n’y avait pas autre chose à faire ? Probablement. Il y a N choses à faire. Dès fois, nous n’interrogeons pas beaucoup nos priorités« , fait remarquer le Pr Mamadou Moustapha Kassé.

J M D

Leave a reply