« Les PME et TPE ne sont pas concernées par la mesure », Habib Ndao, Sg executif de l’Observatoire de la qualité des services financiers

0
408

Le secrétaire exécutif de l’Observatoire de la qualité des services financiers, Habib Ndao, et l’administrateur de CBAO Groupe Attijariwafa bank se sont entretenus hier pour discuter de la contestation des clients, relativement à la suppression du guichet unique, objet de récrimination de l’Association des clients et sociétaires des institutions financières (Acsif).

Au sortir de cette réunion de quatre heures d’horloge, le Secrétaire exécutif de l’Observatoire de la qualité des services financiers a tenu à dire que « Les objectifs visés, c’est le rapprochement du client à son conseiller-clientèle, limiter les fraudes contre les comptes du client mais également connaitre le client, ses activités et ses transactions ».

Dans son argumentaire, il tente de faire avaler la pilule amère en avançant comme motif une meilleure prise en charge du client. « C’est la raison principale qui opportune cette mesure, en passant de pouvoir satisfaire à une réclamation récurrente de la clientèle, identifier l’interlocuteur au sein de la banque », l’aurait convaincu l’administrateur de la Bcao.

Il faut noter que ce dispositif, selon Habib Ndao, « ne s’applique que pour les particuliers. Toutes les autres entreprises (Très petites entreprises (Tpe), les Petites et moyennes entreprises (Pme) ne sont pas concernées par cette mesure ». C’est en fait « un niveau modèle relationnel entre le client et son conseiller », argumente le Secrétaire exécutif sur les Ondes de la RFM.

« Nous, poursuit-il, en tant qu’Observatoire de la qualité des services financiers, avons apportés nos conseils à la Banque, et l’administrateur de la banque à savoir son directeur général qui a été très réceptif, a accepté de mettre en place la gestion digitalisée de la file d’attente ». En plus, dira-t-il : « La banque dit rester ouverte à une révision du seuil de 200 000 FCFA seulement après évaluation par leurs clients et non pas par les syndicats », a-t-il précisé.

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :