Les populations de Daga Kholpa rejettent l’Étude d’impact présenté par la société SAFRU

0
1292

L’Étude d’impact environnemental et social présentée par la société SAFRU SA aux populations de la commune de Diass, pour l’opération d’aménagement de la zone prioritaire du Pôle urbain de Daga-Kholpa, a été rejetée par ces dernières, le vendredi 14 octobre 2021.

Selon PressAfrique, les chefs de village, le collectif pour la défense des intérêts des villages impactés et des mouvements et associations de la commune de Diass, ont dénoncé devant le Sous-préfet de l’Arrondissement de Sindia, les services techniques de l’Etat et le maire de la commune de Diass M. Mamadou Ndione, la démarche unilatérale des autorités en charge du projet du pôle urbain Dagga-Kholpa.

Selon eux, ces dernières « font fi des préoccupations et des intérêts de la population locale qui a depuis le début du projet émis des préoccupations et revendications légitimes et inamovibles ».

Les intervenants ont reproché aux autorités,  « Une démarche inadmissible des autorités du pôle urbain qui veulent considérer comme zones d’extensions des villages impactés, les zones déjà habitées, ignorant volontairement qu’une extension a logiquement pour but d’étendre ces zones déjà habitées, surtout que les jeunes des villages impactés ont, eux aussi, besoin d’habitations; Un manque d’interlocuteurs sincères et sensible à la situation foncière de la commune de Diass qui devient de plus en plus étroite, compte tenu des innombrables projets de l’Etat dans la zone; la non prise en compte de la situation de la jeunesse en quête d’habitation; le manque de terres pour les activités de production de la population constituée en grande partie d’agriculteurs « .

Le collectif pour la défense des intérêts de la population a tenu à rappeler à l’Etat du Sénégal et à la Banque Mondiale que, « pour tout projet de développement qui peut avoir des impacts significatifs, les préoccupations, la perception ainsi que les craintes des populations du milieu récepteur doivent, au préalable, être recueillies dans le but de proposer des solutions adéquates et de trouver un meilleur compromis avec la population ».

Ces populations annoncent une grande marche dans les prochains jours « pour informer le Président de la République, M Macky Sall ainsi le Groupe de la Banque Mondiale sur la situation du pôle urbain Daga-Kholpa qu’il assimile à un volcan dormant ».

Leave a reply