Les problèmes d’incohérences territoriales bientôt résolus (ministre)

0
635

(APS) – Le ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des territoires, Mamadou Talla, a annoncé, jeudi, à Kaffrine (centre), que les problèmes d’incohérences territoriales dans les collectivités territoriales seront bientôt résolus.

‘’Bientôt nous allons ensemble régler ce problème d’incohérences territoriales. Déjà le décret sur l’intercommunalité sera bientôt validé. Une fois validé, nous verrons comment des ententes peuvent être faites entre les communes. Une ébauche de la résolution de ces incohérences », a expliqué le ministre.

Il a invité les acteurs territoriaux à plus de solidarité, pour faciliter le développement économique territorial.

Il s’exprimait en marge du comité régional de développement (CRD) de vulgarisation du plan national de l’aménagement et du développement territorial (PNADT) et de lancement des activités de reconnaissance des limites territoriales dans les communes cibles du projet ‘’Seen Suuf », en présence des différents acteurs, dont le directeur général de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT), Mamadou Djigo.

Ce plan, soutient-il, constitue le réceptacle spatial de toutes ces politiques et permet de territorialiser les projets du Plan Sénégal émergent (PSE), la stratégie de développement du gouvernement sénégalais.

Dans la hiérarchie fonctionnelle des établissements humains du PNADT, la ville de kaffrine est classée parmi les métropoles régionales du fait de sa position stratégique et de sa démographie, a souligné M. Talla.

Selon lui, le ministère va encourager et accompagner les différentes formes de coopération entre territoires afin de faciliter la mise en œuvre de projets structurants, porteurs de développement.

Aussi, s’est-il félicité de la mobilisation de tous les acteurs, avant de demander à l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT) de partager et vulgariser le travail, à travers une campagne de communication pour sensibiliser les populations sur l’importance de ce plan.

Ce plan, estime-t-il, vise à promouvoir le développement du Sénégal à partir de ses territoires par une bonne structuration de l’espace et une valorisation durable de leurs ressources et potentialités.

Le projet « Seen Suuf vient pour appuyer l’amélioration de la gestion foncière au Sénégal ». Il est mis en œuvre par la GIZ, l’agence allemande de coopération internationale pour le développement.

Ce projet se veut un cadre de promotion d’un dialogue multi- acteurs sur les questions foncières autour des communautés locales avec une forte implication de la société civile, ainsi que la capacitation des expériences antérieures ou en cours.

Les différents participants tels que les élus, les femmes et les jeunes, ont soulevé leurs différentes préoccupations relatives notamment à la correction des limites.

Leave a reply