Les Sénégalais consacrent 4h aux activités productives (ANSD)

0
222

Au Sénégal,  sur les 24h, un Sénégalais passe 4h de tours d’horloge dans les activités productives selon le Sens des comptes nationaux (Scn) et 2,5 h dans celles qui ne sont pas au sens des comptes nationaux. La participation au travail reste faible même si on considère que les femmes passent très souvent de leur temps dans des activités du bénévolat.

L’agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) a livré hier, mardi 12 avril les résultats de l’enquête nationale sur l’emploi du temps au Sénégal. Une enquête réalisée en 2021 pour la première fois dans le pays et qui est consacré aux activités non énumérées. Selon l’Ands sur les 11689 individus 6748 sont des femmes et 4941 hommes.

«Dans l’ensemble, les répondants vivent essentiellement en milieu rural dont 63,7% ;  la région de Dakar concentre 9,5% des répondants».

Au cours d’une journée, les Sénégalais prennent part successivement ou simultanément à différentes activités. Selon les données de l’enquête sur une journée de 24h presque tous les Sénégalais  participent aux activités non productives. Ils participent ainsi aux activités de soins personnels  et entretiens et 88% d’entre-eux prennent part aux activités annexes.  Concernant les activités  productives telles que l’emploi et ses activités connexes, 40,4% des sénégalais y participent. Toutefois, ce taux moyen de participation cache des disparités entre les hommes avec  50, 3% et les femmes 31,2%.

Revenant sur le temps moyen consacré aux activités, l’enquête révèle qu’au-delà de la participation, le temps moyen qu’un sénégalais consacre à chaque activité diffère aussi selon le sexe. « En moyenne, sur les 24h que compte une journée, un sénégalais passe 17,4h dans les activités non productives et 4 h dans les activités productives selon le Scn et 2,5h dans celles qui ne sont pas productives».

Sur la participation aux activités énumérées et qui ne les sont pas, l’enquête a renseigné : « dans l’ensemble 72% des sénégalais contribuent aux activités non énumérées contre 40% qui participent aux activités énumérées ». Et de poursuivre : «  si on prend les activités énumérées, les hommes y participent plus que les femmes, avec un homme sur deux (50%) et près d’une femme sur trois (31%). En revanche, les femmes contribuent beaucoup plus aux activités  non énumérées que les hommes, avec neuf femmes sur dix (90%) contre (54%) des hommes». Toutefois, l’enquête nationale de l’emploi du temps fait aussi ressortir  que les sénégalais passent en moyenne trois heures dans les activités rémunérées contre 3,6h dans celles non énumérées.

«Les femmes consacrent 5h par jour aux activités  non énumérées contre 02h pour les hommes. Par ailleurs les femmes  consacrent 21% de leur temps à des activités non rémunérées, contre 8% à des activités rémunérées. Chez les hommes, ces proportions sont de 18% pour les activités rémunérées contre 09% pour celles qui ne les sont pas.

Comparés aux femmes qui passent 2 heures dans les activités rémunérés, les hommes qui y consacrent deux fois plus de temps que les hommes.

Pour les experts de l’Ands, la manière dont les  individus répartissent leur temps peut être révélatrice de leur niveau de bien être et de participation aux activités économiques pourvoyeur de valeur ajoutée.

Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply