L’Etat a coupé le salaire du gendarme Didier Badji (Me Amadou Diallo, Amnesty)

0
991

Porté, disparu depuis plus de deux mois, le gendarme Didier Badji est toujours introuvable. Sa famille comme celle du militaire Fulbert Sambou retrouvé mort, ne bénéficie d’aucun soutien de l’Etat. La preuve ? Selon Me Amadou Diallo de Amnesty International, l’Etat a coupé le salaire de Didier Badji.

Idem pour la famille du défunt Fulbert Sambou qui jusqu’à présent n’a pas encore reçu le soutien de l’Etat. Elle a traîné en justice Ahmet Suzanne Camara et Bah Diakhaté, mais la plainte n’avance pas et semble être bloqué.

Selon les éléments de l’enquête, la géolocalisation des appareils de Didier Badji et Fulbert Sambou a permis de les situer consécutivement au niveau des falaises rocheuses du Cap Manuel où ont été retrouvés par ailleurs un filet de pêche tendu, des restes d’appât de crevettes ainsi que des chaussures appartenant aux susnommés.

Mais leur disparition appelle à beaucoup d’interrogations. La Brigade Prévôtale est chargée d’élucider les circonstances précises de ces disparitions.

Pour l’adjudant-chef Didier Badji toujours introuvable, sa famille annonce une plainte contre X, via son avocat Me Kabou.

En terme clair, les proches du disparu vont en ester en justice toutes les personnes impliquées dans cette affaire pour espérer retrouver leur fils.

En effet, la plainte vise l’atteinte à l’image, à l’honorabilité, à la respectabilité des agents de l’état et la diffusion de fausses nouvelles.

Leave a reply