Ligue des Champions : l’Inter Milan élimine le FC Barcelone en écrasant Plzen, Porto surclasse Bruges

0
167

L’Inter a validé son ticket pour les huitièmes face au Viktoria Plzen ce soir, éliminant le Barça au passage. De son côté, Porto a roulé sur Bruges et peut encore prétendre à la première place du groupe B.

Il y avait un match qui était logiquement suivi partout dans le monde et pas qu’en République Tchèque et en Italie : ce duel entre l’Inter et le Viktoria Plzen. Et pour cause, une victoire de l’Inter scellait non seulement la qualification des Milanais pour les huitièmes, mais aussi l’élimination du Barça, avant même que les Barcelonais ne foulent la pelouse du Camp Nou pour défier le Bayern à 21h. L’Inter, qui avait remporté le premier match sur le score de 2-0, avait cependant un peu de mal à entrer dans la partie. Bien qu’éliminé, son adversaire du soir jouait le jeu et offrait de l’opposition, neutralisant des Milanais assez inoffensifs pendant les 20 premières minutes de la partie. Peu à peu, les locaux commençaient cependant à se montrer vraiment supérieurs, et Stanek sortait une belle double parade sur Dimarco puis sur Mkhitaryan pour empêcher l’ouverture du score (24e).

Après quelques autres situations chaudes, via Dzeko ou Lautaro Martinez, c’est bien le milieu de terrain arménien qui allait faire trembler les filets. Sur un centre d’Acerbi, au second poteau, il plaçait une tête bien sentie pour mettre les siens devant (1-0, 35e). Une ouverture du score logique, et la domination intériste allait se poursuivre… Jusqu’à ce but du break, douchant définitivement les espoirs du Viktoria mais aussi ceux du FC Barcelone. Dimarco centrait ainsi en direction de Dzeko, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond (2-0, 42e).

Bye bye le Barça

Le deuxième acte reprenait sur un scénario similaire, et Mkhitaryan était contrarié par le poteau après une frappe devant la surface (55e). Lautaro Martinez loupait lui aussi une belle situation (57e). Il faut dire que Stanek réalisait une très belle prestation dans les cages de l’écurie tchèque, et le score aurait pu être bien plus sévère s’il n’avait pas sorti quelques parades décisives. S’il y avait encore besoin, Edin Dzeko tuait définitivement tout suspense en s’offrant un doublé, avec un ballon bien placé dans le petit filet depuis le point de penalty (3-0, 66e). Romelu Lukaku, entré en jeu après deux mois d’absence, se mêlait même à la fête en signant le quatrième but des Milanais, à la 87e, d’une frappe puissante après un appel dans le dos de la défense. Trois points qui offrent à l’Inter le ticket pour les huitièmes, même si le Bayern reste premier avec deux points d’avance et un match de moins. Le Barça lui ne jouera pas les huitièmes de Ligue des Champions pour une deuxième année consécutive.

Dans l’autre rencontre de ce début de soirée, on avait droit à un duel entre Bruges, la révélation de cette phase de poules, et Porto. Déjà qualifiés, les Belges devaient tout de même assurer leur première place face aux Portugais, deuxièmes mais pas encore sûrs d’être en huitièmes. Et ce sont les Lusitaniens qui ont frappé fort, s’imposant 4-0. Après avoir dominé les débats pendant la première demi-heure, c’est Mehdi Taremi qui, servi par Otávio, crucifiait Mignolet (1-0, 33e). Peu dangereux, les Belges ne parvenaient pas vraiment à mettre en difficulté l’écurie portugaise. Seulement, en tout début de deuxième période, David Carmo offrait un penalty aux locaux. Diogo Costa sortait une première tentative de Vanaken… A retirer… Et le portier portugais le sortait encore devant Lang cette fois ! Un double-arrêt décisif, surtout que derrière, Evanilson signait le 2-0 (2-0, 57e), et Eustaquio pliait pratiquement la rencontre quelques minutes plus tard (3-0, 60e). Taremi s’offrait même un doublé (4-0, 70e). Les premiers buts encaissés par Bruges cette saison en Europe, et les Belges voient donc Porto revenir à un petit point.

footmercato.net

Leave a reply