L’insuffisance de l’accès aux soins de santé oculaire au niveau local, un problème pour la protection sociale de l’enfance

0
285

Certes tous les problèmes de santé contribuent à l’accentuation de la pauvreté, mais ceux liés à la santé oculaire (vices de réfraction, Trachome, la cécité, etc.) représentent un réel fardeau pour les enfants et leurs familles du fait de leur accessibilité financière, géographique et culturelle. Or, la sante oculaire et l’éducation des enfants, problématiques fortement corrélées, représentent des défis importants de protection à relever par les autorités étatiques et les communautés. C’est fort de cette conviction que le Groupe de travail des OSC (Organisations de la société civile sur le suivi des ODD (Objectifs de développement durable) organise, en partenariat avec Sightsavers, un atelier d’échanges et de renforcement des capacités des acteurs sur la protection de l’enfance et les ODD au Sénégal, tout en mettant un focus particulier sur l’accès des enfants aux soins de santé oculaires.

Le séminaire de deux jours qui se tient en présentiel les 27 et 28 octobre 2021 au Centre de Santé Hyacinthe Thiamdoum des Parcelles Assainies,  avec respect strict des gestes barrières contre la Covid-19, a pour objectif général de «renforcer les capacités des participants sur les stratégies et programmes prioritaires en charge de la protection de l’enfance en vue de la réalisation des ODD et de l’ODD3 en particulier», lit-on dans un document portant termes de référence de la rencontre remis à la presse.

Pour les organisateurs, les droits de l’enfant doivent être au centre des 17 ODD à atteindre en 2030, qui «sont la vision de l’humanité que nous partageons et un contrat social entre les dirigeants du monde et les peuples». Car «investir en faveur des enfants est un moyen fondamental d’éliminer la pauvreté et d’améliorer l’équité entre les générations». «Si les inégalités, la précarité et les violences subsistent dans l’enfance et à l’adolescence, elles continueront d’avoir des conséquences importantes pour les familles, notamment les plus pauvres».

D’ailleurs, un grand nombre d’ODD, (en particulier l’ODD 16.2 et l’ODD 3) se référent directement aux enfants et renforcent plusieurs instruments internationaux, comme la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CDE) et la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant. Mieux, le programme 2030 «accorde une grande priorité à l’extension des systèmes et des programmes de protection sociale adaptés aux enfants en particulier dans le domaine de la sante. La sante des enfants dépend de plusieurs facteurs notamment financiers et socio-culturels».

Seulement, relèvent-ils, au Sénégal, «leur accès aux soins de santé oculaire reste insuffisant malgré la disponibilité des structures au niveau local, aussi leurs besoins spécifiques ne sont pas bien pris en compte». Même si notre pays s’est engagé à réaliser les ODD à travers les trois axes d’intervention du PSE qui prennent en compte entre autres, les droits et la protection sociale l’enfant. Et pour cela, il a «fait aussi beaucoup d’avancées en inscrivant les droits et la protection de l’enfance dans les instruments juridiques, les stratégies et les programmes nationaux de développement, notamment : L’incorporation de CDE dans la constitution en 2001 ; La mise en place d’une Stratégie Nationale de Protection de l’Enfant en 2013 ; La mise en place d’une Stratégie Nationale de Protection Sociale (Réactualisée en 2016 ; La mise en place de la Couverture Maladie Universelle avec une gratuité pour les enfants âgés de 0-5 ans sans discrimination aucune», rappelle-t-on dans le texte.

Spécifiquement, le conclave permettra de «Donner l’opportunité aux participants de partager et d’harmoniser leurs connaissances sur les politiques de  protection  de l’enfance au Sénégal ; D’identifier les défis et enjeux liés à la mise en œuvre des programmes de protection de l’enfance et leur niveau de prise en compte dans les ODD ; D’identifier les problématiques et risques de protection de la santé des enfants et de leur sante oculaire en particulier ; Formuler des recommandations pour la prévention et la prise en charge des problèmes de protection liés à la santé des enfants ;    Formuler des recommandations opérationnelles pour la prise en charge en compte de la protection de l’enfance dans la mise en œuvre et le suivi des ODD», précise la même sources.

ID

Comments are closed.