Liste des 150 membres du haut conseil des collectivités territoriales : Macky valide le nouveau mandat de 5 ans

0
5621

Le président de la République remet en selle le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) pour les cinq prochaines années. Plus d’un mois après l’élection de renouvellement des membres de cet organe consultatif, boycottée par l’opposition, le chef de l’Etat a signé le jeudi 20 octobre dernier, le décret déterminant la liste des 150 membres de cette institution. Aminata Mbengue Ndiaye, présidente sortante du Hcct et plusieurs autres personnalités politiques soutiennes du régime en place ont été promues.

Le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) va bientôt pouvoir démarrer ses activités pour les cinq prochaines années. En effet, le président de la République a signé le jeudi 20 octobre dernier, le décret n°2022-1921 déterminant la liste des 150 membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct). Dans cette liste qui comporte également les 70 membres nommés par le chef de l’Etat, on y retrouve la présidente sortant du Haut conseil des collectivités territoriales, Mme Aminata Mbengue Ndiaye non moins Secrétaire général du Parti socialiste et plusieurs anciens parlementaires et d’autres personnalités politiques soutiens du régime en place. Parmi celles-ci, nous pouvons citer le maire de Diamniadio, Mamadou Moulaye Guèye, Landing Savané leader de And Jëf/Authentique, Samba Bathily Diallo, ex-maire de Ouakam, Souty Touré, ancien ministre d’Abdou Diouf et Sg du Parti Socialiste Authentique (Psa), Maouloud Diakhate de l’Afp, l’ex député socialiste de la treizième législature, Juliette Paul Zingua et son ex-collègue député de l’Apr, Amadou Mbery Sylla par ailleurs, président du Conseil départemental de Louga.

Il faut dire que sans surprise, la Secrétaire générale du Parti socialiste qui fait actuellement face à des agitations de certains de ses frères de parti dont notamment l’actuel ministre de l’Eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam qui lorgne son fauteuil de parton du Ps, est partie pour conserver son poste de présidente du Hcct. Pour rappel, l’élection du renouvellement du mandat des 80 membres de cet organe consultatif chargé d’étudier et de donner un avis motivé sur les politiques de décentralisation, d’aménagement et de développement du territoire, avait été boycottée le 4 septembre dernier par les principales coalitions de l’opposition. Il s’agit notamment de la coalition Yewwi Askan wi (la plus représentative en termes de conseillers municipaux et départementaux), Wallu Sénégal et Gueum sa bopp pour ne citer que celles-là. En effet, lors de la campagne électorale pour les législatives du 31 juillet, l’opposition avait battu campagne pour la suppression du Hcct qui selon elle, « ne sert à rien sinon qu’à casser une clientèle politique » tout en promettant sa suppression en cas de majorité parlementaire. Cette décision avait ainsi ouvert un grand boulevard à la coalition au pouvoir qui a remporté à l’issue du scrutin de septembre 78 des 80 sièges qui étaient en jeu.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply