Livre -phénoménal Général Kara : Sokhna Dieng dévoile son «Kara»

0
259

Le musée des civilisations noires a abrité ce samedi 6 juillet la cérémonie de dédicace de l’ouvrage intitulé « Phénoménal Général Kara », de l’auteure, Sokhna Dieng Mbacké, épouse du guide de la révolution pacifique Cheikh Ahmadou kara Mbacké Noreyni. Dans ce livre aux allures d’un témoignage poignant, elle met en lumière le parcours d’un homme, d’un époux qu’elle considère d’exceptionnel, aux qualités intrinsèques assez particulières.

Ce livre et son poignant témoignage qu’il porte d’après le poète, Amadou Lamine Sall, « sont une haute prière ». Cet ouvrage à la fois biographique et portraits croisés comporte une singularité. Dans un langage sûr et un style alerte, Mme Sokhna Dieng rend translucide le rideau hermétique qui séparait son époux de la majorité de ses compatriotes : « J’estimais que c’est un être exceptionnel, aux qualités intrinsèques assez particulières : célèbre de par sa naissance et de par ses actions, mais reste inconnu ou méconnu au grand public. C’est la raison pour laquelle j’ai pensé écrire ce livre », a expliqué l’ancienne parlementaire Sokhna Dieng, auteure de l’ouvrage « Phénoménal Général Kara ».

Cet hommage au Général Kara, par son épouse comme l’a indiqué Amadou Lamine Sall, ne pouvait pas se contenir dans des pages d’un livre. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé l’auteure : « Je ne pouvais pas tout raconter, mais j’ai essayé en 191 pages de dire tout ce que j’ai vécu, tout ce que j’ai compris, tout ce que j’ai entendu concernant Cheikh Ahmadou Kara Mbacké Noreyni. Je n’ai pas l’ambition de dire que j’ai tout cerné, mais je pense le lecteur pourra découvrir de multiples facettes inconnues et méconnues de Cheikh Ahmadou Kara Mbacké Noreyni.»

La parution de cet ouvrage prévue en 2023 après quatre ans de production, a été finalement reportée en raison des événements politiques qui se sont déroulés dans le pays.

Sokhna Dieng Mbacké est journaliste de formation et femme politique sénégalaise. Elle était la première femme à présenter le journal télévisé. Mme Dieng Mbacké est devenue la première directrice de la télévision nationale (RTS), en 1986. En 1990, elle est nommée conseillère technique du ministère de la communication.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply