Locales 2022 : Entre forclusions et irrecevabilités : L’opposition dans la tourmente

0
113

Rejet de la liste de la coalition «Gueum sa Bopp» à Dakar. Les listes de Yewwi Askan Wi déclarées irrecevables à Sam Notaire et Golf Sud. Les coalitions Yewwi Askan Wi, Gueum Sa Bop, et Défar Sa Gokh subissent le même sort à Saint-Louis. La liste de Moustapha Mamba Guirassy aussi rejetée dans la commune de Kédougou. Entre forclusions et irrecevabilités, les partis et/ou coalitions de partis de l’opposition connaissent de sérieuses difficultés qui, si elles se poursuivent, risqueraient de déboucher sur leur hécatombe au soir du 23 janvier 2022. 

Ignorance. Légèreté. Manque d’expérience. Sabotage savamment orchestré par l’autorité décentralisée (préfet). Aucun de ces mots n’est de trop pour qualifier les difficultés notées dans la confection des listes des partis et/ou coalitions de partis de l’opposition pour les élections législatives du 23 janvier 2022. De Matam, à Dakar. De Ziguinchor, à Saint-Louis, le constat est le même.  

Au-delà des mésententes notées sur les listes des alliés de circonstance, c’est la forclusion et l’irrecevabilité qui sont en train de réduire les chances de l’opposition dans la conquête des suffrages des Sénégalais.  

Sam Notaire et Golf Sud : Les listes de Yewwi Askan Wi déclaré irrecevables

Alors qu’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur la forclusion de la liste Yewwi dans tout le département de Matam à cause du mandataire Djiby Ngom qui a décidé de rejoindre la coalition Benno Bokk Yaakar, des listes présentées par la coalition de Khalifa Ababacar Sall et autres Ousmane Sonko, dans les différentes communes sont invalidées.

C’est le cas à Gorée. Mais aussi et surtout à Golf Sud et Sam Notaire où les listes seraient frappées d’irrégularités et déclarées irrecevables.

A Saint-Louis, c’est au niveau de la liste départementale que les  listes des coalitions Yewwi Askan Wi, Gueum Sa Bop, et Défar Sa Gokh auraient été déclarées aussi irrecevables. En effet, dans trois arrêtés rendus publics, le préfet de Saint-Louis renseigne que les listes présentées par les trois coalitions concernées seraient incomplètes. Numériquement. La même erreur aurait été commise par la coalition Gueum Sa Bop. Idem également pour celle dite Défar Sa Gokh.

LA LISTE  DE LA COALITION «GUEUM SA BOPP REJETEE A DAKAR

Selon le site Dakaractu que nous avons visité hier, vendredi 5 novembre, la liste présentée par la coalition Gueum Sa Bopp, entité pour la mairie de Ville a été rejetée par les autorités en charge de la validation des dossiers. Nos confrères écrivent que c’est le nombre de suppléants qui devaient figurer sur la liste proportionnelle, qui a précipité son rejet. Le nombre étant incomplet.

Un coup de massue qui a poussé Bougane Guèye à sortir de sa réserve. Face à la presse, leader de cette coalition déclare : «ils disent que la liste est incomplète. C’est tout à fait inexact. Nous sommes venus à 22h 39 mn pour déposer notre liste le 3 novembre dernier. Nous avons déposé 90 dossiers de titulaires et de suppléants pour Dakar. Alors qu’on ne demande que 83 dossiers. Nous avions juste remarqué qu’il y avait un problème d’agencement des titulaires et des suppléants. Mais quand Bamba Fall, notre mandataire a voulu consulter la liste, le préfet a catégoriquement refusé».

Et d’ajouter, «il est clair, face à cette situation, que notre coalition inquiète. Elle dérange car, elle ne fera pas l’affaire de (Abdoulaye) Diouf Sarr. Cette tentative est juste orchestrée pour lui baliser la route».

Le patron de presse a quand même annoncé un recours «pour permettre à la coalition Gueum Sa Bop» de prendre part aux élections.

Moustapha Guirassy hors course

Dans une vidéo postée dans sa page facebook, le mandataire de Moustapha Guirassy, tête de liste de Yeewi, s’exprimant en langue peul a expliqué que le préfet de Kédougou leur a notifié le rejet de la liste de Yewwi Askan Wi dans la commune.

Il a déclaré avoir reçu le courrier de l’autorité administrative aujourd’hui « entre 17 et 18 heures ». Le préfet a évoqué, confie-t-il, des manquements notamment sur le nombre de suppléants proposés. Il aurait mis 11 alors que le mandataire soutient avoir inscrit 16 personnes.

A.T 

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :