Loi d’amnistie : le début de la fin de l’inter-coalition Yewwi-Wallu ?

0
252

Lors de la première réunion du Conseil des ministres tenue hier, mercredi 28 septembre, le chef de l’Etat, Macky Sall ne s’est seulement contenté d’annoncer à ses ministres la «reprise des tournées économiques, des Conseils des ministres délocalisés et des séances d’écoutes et d’échanges avec les forces vives de la nation dans la continuité des rencontres « Jokko ak Macky ». En effet, le chef de l’Etat a également demandé au Garde des Sceaux, ministre de la Justice d’examiner dans les meilleurs délais, les possibilités et le schéma adéquat d’amnistie pour des personnes ayant perdu leurs droits civiques. Autrement dit, voir les voix et moyens par lesquels, il pourrait passer pour satisfaire son engagement de faire adopter une loi d’amnistie en faveur de Karim Wade et Khalifa Ababacar Sall pris au lendemain de sa réélection pour un second mandat lors la présidentielle de 2019.

Considérés comme ses principaux opposants d’alors capables de lui mettre en ballotage, la disqualification de Karim Wade et Khalifa Ababacar Sall de la dernière élection présidentielle pour des raisons liées à leur condamnation controversée avaient été dénoncée par plusieurs observateurs de la scène politique sénégalaise. Aujourd’hui, à travers cette décision, le chef de l’Etat, Macky Sall semble être dans la logique de couper l’herbe sous les pieds de l’opposition regroupée au sein de l’inter coalition Yewwi-Wallu qui avait fait de cette question d’amnistie de Karim Wade et Khalifa Sall, une de ses priorités de campagne électorale. D’autant plus que sa coalition Benno Bokk Yaakaar avec 82 députés sur les 165 a définitivement perdu la majorité des sièges au profit de l’opposition et les non-inscrits confondus. Sa décision d’amnistie une fois effective va permettre une redistribution des cartes politiques. L’opposition jusqu’ici incarnée par Ousmane Sonko risquerait d’implosion à cause des ambitions diverses et divergentes. Et si c’était le jeu recherché par Macky Sall ?

Nando Cabral Gomis

Leave a reply