L’option de faire du bassin arachidier un pôle agricole réaffirmée à Kaolack

0
280

(APS) – Le production prochainement attendue de riz dans le bassin arachidier et la diversification culturale en cours traduisent l’ambition du gouvernement de faire de cette zone un important bassin agricole, a assuré, mercredi, à Kaolack (centre), un officiel du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

‘’Avant, on parlait de production de riz uniquement dans la vallée du fleuve Sénégal (nord) et en Casamance (sud). Aujourd’hui, l’option du gouvernement est de faire du bassin arachidier, un bassin agricole. Nous allons d’ailleurs y produire le riz du plateau’’, a indiqué Boubacar Dramé, un conseiller technique au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.Il intervenait lors d’un atelier de validation des études sommaires et détaillées des travaux de construction d’infrastructures au profit de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) et la Division des semences (DISEM) dans le cadre du Projet de développement de la chaîne de valeur riz (PDCVR).

Le PDCVR, lancé en 2019 et revu et remis en 2021, est une initiative en appui à l’Etat du Sénégal dans le cadre du Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR) et qui envisage de réaliser 25 magasins de stockage dans le nord du pays, a-t-on rappelé lors de l’atelier.

Le PDCVR appuie l’Etat du Sénégal dans ses réponses aux crises tout en renforçant la production et la productivité du riz sur tout le territoire national.

Le conseiller technique du MAER pense qu’en réhabilitant toutes les infrastructures de la Division des semences (DISEM), il était possible de disposer de semences certifiées et de qualité au bénéfice de filière riz.

Leave a reply