Lutte- blessure à l’œil et incapacité du fassois à poursuivre le combat : Ama Baldé bat Gris Bordeaux par décision arbitrale

0
379

Le grand combat, Gris Bordeaux entre Ama Baldé, s’est soldé hier, dimanche 30 juin, à l’arène nationale par la victoire du lutteur de Pikine. Touché à l’œil au bout d’un duel intense et contraint d’aller chez le médecin, le Tigre de Fass sera déclaré vaincu sur décision médicale. Après sa défaite contre Modou Lô, Ama Baldé redonne le sourire à son camp et  se maintient au sommet.

Le grand derby de cette fin de saison entre Gris Bordeaux de Fass et Ama Baldé de l’écurie Falaye Baldé a tourné à l’avantage de lutteur de Pikine.   C’était au bout d’un combat intense durant lequel les deux protagonistes ne se sont donné aucun répit. Connu par son explosivité, Ama Baldé a encore pris l’initiative en déclenchant la bagarre.  Mais la riposte sera immédiate. Gris Bordeaux répond  coup par coup  et lui oppose une intense bagarre au bout de laquelle le Fassois ne sortira pas indemne. Il est touché à l’arcade sourcilière droite et envoyé vite chez  le médecin pour des soins. Aura-t-il les aptitudes de poursuivre le combat ?   Après plusieurs minutes, Le corps médical décidera de l’incapacité de Gris Bordeaux de revenir dans l’enceinte et de lutter. Suffisant pour le corps arbitral qui désigne alAma Baldé comme le vainqueur de cette confrontation. Après son cinglant revers contre Modou Lô, le champion Pikinois enregistre sa 14e victoire et se maintient au sommet. Quant au Troisième Tigre de Fass, il poursuit sa traversée du désert dans cette arène. Il  n’a pas goûté à la victoire depuis neuf ans, après sa victoire sur Mohamed Ndao en 2015. Il vient d’essuyer en neuf ans sa quatrième défaite consécutive. En lever de rideau de Gris Bordeaux- Ama Baldé, les amateurs ont failli assister à un forfait dans le combat entre Ada Fass  et Gouye Gui, ce dimanche. Une  affiche qui ne restera pas dans les annales. Elle a ainsi dégouté plus d’un après le temps long que les deux protagonistes ont pris avant de se présenter dans l’arène. Au point d’exaspérer une bonne partie du public aussi bien que les organisateurs. Au coup d’envoi, le combat démarre timidement. Les deux adversaires restent distants et écopent rapidement de deux avertissements pour non combativité.

Après une insipide première manche, Ada Fass décidera finalement de passer à l’offensive et marcher sur Gouy Gui. Il ne tarde pas à s’engouffrer dans la garde de son adversaire et le contraindre à un corps à corps. Cette fois, le lutteur de Guédiawaye visiblement apathique, ne réussit pas se défaire de cette prise et sortir des griffes de son adversaire.  L’espoir Fassois utilise ensuite sa puissance et sa technique pour effectuer une rotation et envoyer son adversaire au sol.  Une victoire nette qui lui permet de se réhabiliter et de continuer sa marche vers le sommet. Auparavant,  Zoss n’a été que l’ombre de lui-même  face à son jeune adversaire  Lys Ndiago. Ce dernier a tout simplement été expéditif.  Un coup de  de poing ravageur a suffi pour le mettre KO. A noter que lors des préliminaires, Tapha Guèye 2 a usé de son expérience et de sa ruse pour confondre Madji Madji 2 et l’envoyer sur ses appuis. La chute du lutteur de Guédiawaye sera confirmée par la Var.

Omar DIAW

 

Leave a reply