Lutte contre l’émigration irrégulière : le Sénégal et l’Espagne à la recherche des solutions

0
468

Le Sénégal et l’Espagne ont réaffirmé leur engagement à lutter contre l’émigration irrégulière. En visite au Sénégal, José Manuel Albares Bueno, ministre des Affaires Étrangères, de l’Union Européenne et de la Coopération du Royaume d’Espagne et son homologue sénégalais, Ismaïla Madior Fall, se sont entretenus sur la question et ont trouvé des pistes de collaboration.

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur et son homologue de l’Espagne José Manuel Albares Bueno ont eu une séance de travail hier, vendredi, informe un communiqué reçu par la rédaction.  Selon la source, lors de leur tête à tête, les ministres Ismaïla Madior Fall et José Manuel Albares Bueno, ministre des Affaires Étrangères, de l’Union Européenne et de la Coopération du Royaume d’Espagne ont abordé la question de l’émigration irrégulière. Un sujet, qui préoccupe pour les deux pays, au vu des dangers et risques que présente ce type de migration. Les données officielles estiment à près de 12 833 le nombre de migrants arrivés en Espagne en 2023. Parmi ces migrants, 9 319 se réclament de la nationalité sénégalaise. Afin de lutter contre ce phénomène, les deux pays s’accordent sur la nécessité de trouver les moyens pour offrir aux jeunes des opportunités d’emploi sur leurs propres terres.  C’est dans ce cadre que s’inscrit la mise en place de dispositifs pertinents pour la prévention de la migration irrégulière ainsi que des initiatives pour l’emploi et l’employabilité des jeunes. Ainsi en plus du dispositif de surveillance, des projets de co-développement, dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche et de la formation aux métiers du tourisme sont mis en place. A cela s’ajoute le lancement de projets de migration circulaire, « qu’il faut mieux encadrer pour les vulgariser et qui peuvent contribuer considérablement à allier migration et co-développement dans un processus bénéfique pour toutes les parties prenantes. Les deux ministres ont signé un mémorandum sur le sport. Une signature vient renforcer la coopération entre les deux pays dans les domaines des transports aériens et du tourisme, de l’éducation et de la culture, du transport maritime et de la pêche, de l’économie, des finances et du commerce, de la sécurité et de la migration, de la politique, de la diplomatie et celui militaire. Dans son discours, José Manuel Albares Bueno a rappelé que le Sénégal est un partenaire de choix de l’Espagne, en raison de la proximité géographique mais surtout à travers les liens humains qui se sont tissés entre les deux pays et les excellentes relations politiques.  Après avoir salué la démocratie sénégalaise, le ministre espagnol a transmis le message d’appui à la stabilité institutionnelle du Sénégal.

FATOU NDIAYE

 

Leave a reply