Lutte contre l’immigration irrégulière : l’UE renforce son dispositif au Maroc

0
195

L’Union européenne soutient la lutte contre l’immigration irrégulière dans le Royaume chérifien grâce à un soutien matériel.

Pour endiguer l’immigration irrégulière et le trafic de stupéfiants, l’Union européenne (UE) a livré au Maroc, via le gouvernement espagnol, un ensemble d’équipements sophistiqués destinés au contrôle des frontières. Cette initiative vise à renforcer la capacité des forces de sécurité marocaines à surveiller et sécuriser les frontières maritimes et terrestres du pays.

Le matériel fourni comprend des caméras thermiques, des lunettes de vision nocturne et des équipements de communication maritime. Ces dispositifs, essentiels pour la surveillance des frontières, permettront d’améliorer la détection des mouvements clandestins et de coordonner les opérations de sécurité de manière plus efficace.

L’achat de ce matériel a été coordonné par la Fondation Internationale et Ibero-Américaine pour l’Administration et les Politiques Publiques (FIIAPP), une organisation espagnole sous la présidence de José Manuel Albares, ministre des Affaires étrangères. En 2019, l’UE avait déjà accordé une enveloppe de 44 millions d’euros à la FIIAPP pour financer l’acquisition de ces équipements destinés au ministère marocain de l’Intérieur.

Cette livraison entre dans le cadre plus large de la coopération entre l’Union européenne et le Maroc visant à réduire la pression migratoire aux frontières européennes. L’Espagne, en particulier, a vu un nombre substantiel de migrants tenter de rejoindre ses terres ces dernières années, avec une hausse notable des arrivées clandestines.

Selon des chiffres du ministère français de l’Intérieur, le nombre de migrants arrivés clandestinement en Espagne en 2023 a augmenté de 82,1 % par rapport à l’année précédente. L’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) a indiqué que la majorité des migrants arrivant aux Îles Canaries provenaient principalement de l’Afrique de l’Ouest.

En 2023, un total de 56 852 migrants clandestins a été recensé en Espagne, représentant une augmentation significative par rapport à 2022. Ce chiffre est le plus élevé depuis 2018, année durant laquelle 64 298 migrants avaient été enregistrés. Les autorités attribuent cette hausse à l’augmentation des arrivées dans les îles Canaries, où 39 910 migrants ont débarqué en 2023, une hausse de 154,5 % par rapport à 2022 et dépassant le record historique de 2006.

La coopération entre l’Union européenne et le Maroc ne se limite pas à la fourniture d’équipements. Elle englobe également des efforts communs pour améliorer les conditions de vie dans les pays d’origine des migrants afin de réduire les causes profondes de l’immigration irrégulière.

MN/te/APA

Leave a reply