Lutte–drapeau Lat Diop ce dimanche à l’arène nationale : Eumeu Sène-Tapha Tine, le choc au sommet

0
1014

Une semaine seulement après le choc Ama Baldé-Modou Lô, l’Arène nationale rouvre ses portes demain dimanche 12 novembre avec un autre duel de mastodontes qui opposera Tapha Tine de l’écurie Baol à Eumeu Sène de Tay Shinger. Un choc inédit et crucial dans la carrière des deux lutteurs aux parcours et style différents. Dépossédé de son trône de «Roi» des arènes suite à sa dernière défaite devant Modou Lo, le Pikinois tentera de redorer son blason. Il le fera face au redoutable puncheur du Baol qui a clairement affiché son ambition de conquérir la couronne de «Roi» que Modou Lô garde jalousement.

Au sortir du retentissant combat Modou Lô-Ama Baldé, les amateurs vont encore se régaler demain dimanche 12 novembre avec cette affiche alléchante qui oppose à l’Arène nationale de Pikine, Tapha Tine de Baol Mbollo à Eumeu Sène de Tay Shinger. Ce choc organisé par le promoteur Baye Ndiaye et sa structure Albourakh Events fera encore courir tous les férus de lutte.   Puisque ce sont eux seuls lutteurs dans le cercle restreint des VIP qui ne se sont jamais affrontés. De quoi cristalliser encore toutes les passions surtout dans les fiefs respectifs des deux mastodontes. Après la grosse désillusion qui s’est installée suite à la cinglante défaite subie par Ama Baldé devant Modou Lo, Pikine retient son souffle. Il attend énormément de son champion pour se sécher ses larmes et se consoler. 

En pensant à la couronne de Roi des arènes

 Dépossédé du titre de Roi des arènes, Eumeu Séne mesure pleinement l’espoir placé en lui et la tâche qui l’attend face au Géant du Baol. Dans cet élan, le «Fou» de Tay Shinger affirme être prêt sur tous les plans. Doté d’une technique fouillée que lui confère son statut d’ancien champion d’Afrique en lutte olympique, Eumeu Sène a de solides atouts qui lui permet d’arriver au bout de n’importe quel adversaire qui se présente devant lui. Souleye Dop, un des poids lourds, aujourd’hui à la retraite, Gris Bordeaux, Zale Lô, Balla Guèye 2 ou Bombardier, qui comptent parmi ses victimes peuvent en témoigner du bagage technique du lutteur de Pikinois. Ils ont tous passé à la trappe à l’aide d’une technique pointue. Mais cela ne suffit certainement pas, le chef de l’écurie Tay Shinger sait qu’il doit forcément affûter ses armes dans la boxe. Un domaine dans lequel excelle le lutteur du Baol. Sa propension à ensanglanter ses adversaires (Bombardier, Elton) font de lui l’un des lutteurs les plus craints de sa génération.

« C’est un combat où tout peut arriver. Je ne sais pas qui est le meilleur bagarreur entre nous mais j’ai deux mains comme lui. J’ai affronté les plus coriaces de l’arène, donc je n’ai pas de quoi avoir peur. Je n’ai pas de problèmes avec les poids lourds. Je vais lui montrer qu’il est nul à la bagarre et que je suis plus fort que lui. Je connais l’art de la lutte et je vais le lui démontrer», confiait-il. Ce message pour le moins clair dénote la réputation d’impénitente bagarre du puncheur du Baol. 

Doté d’une masse pondérale presque hors du commun dans le cercle des VIP où ténors de l’arène, Tapha Tine est considéré comme un potentiel prétendant au Titre de Roi des arènes.  Au lendemain de ses deux derniers revers face à Balla Gaye 2 et ensuite face à Ama Baldé, Tapha Tine est sur une bonne série avec des victoires contre Zoss, Yékini Junior, Boy Niang 2 et Bombardier. En plus de cette dynamique, l’enfant de Réfane bénéficie d’un meilleur encadrement qui se manifeste par la grande mobilisation de ses supporters issus de divers horizons et surtout des contrées du Baol-baol.

Ce large soutien peut sans conteste lui être utile pour la conquête du titre suprême de « Roi des arènes » qui est plus que jamais à portée de main.  Lors de son dernier open presse celui que l’on colle le sobriquet de «Takh Si Ripp» a fait un sérieux mis en garde de son redoutable adversaire. « Eumeu Sène est un très bon lutteur qui est fort avec les poids lourds mais moi aussi. J’ai battu presque tous les poids lourds de l’arène. Je demande donc à mon adversaire de ne pas fuir, de rester sur ses appuis et d’accepter de se battre. S’il le fait, je vais le corriger. Mon rêve et celui de tous lutteurs est d’être roi des arènes. C’est ce que je veux et il faudra d’abord passer par Eumeu Sène Je remercie tous les « Baol Baol » qui étaient venus pour mon Open press qui malheureusement ne s’est pas tenu», a-t-il déclaré. Quoiqu’il en soit Tapha Tine est dans un tournant important de sa carrière. Une contre-performance fera sans doute désordre et retardera davantage le combat revanche qu’il souhaite face à Balla Gaye 2 où passe sa quête pour le titre de Roi.

Omar DIAW

 

Leave a reply