Lutte- drapeau Thione Seck : Boy Niang 2 sort un master class pour battre Balla Gaye 2

0
2347

Longtemps cantonné dans l’antichambre des grands ténors de l’arène, Boy Niang 2 a gravi un échelon en remportant hier, dimanche 1er janvier, à l’Arène nationale, le combat contre Balla Gaye 2. Le Pikinois a usé d’une prouesse technique pour battre en moins de deux minutes le Lion de Guédiawaye et s’emparer du drapeau Thione Seck mis en jeu par Gaston Production.

Boy Niang 2 peut désormais s’asseoir légitimement à la table des ténors ou Vip après son éclatant succès face à Balla Gaye 2.  Cette alléchante affiche du 1er janvier et dédié à feu Thione Seck, a tenu toutes ses promesses tant le spectacle était  au rendez vous. Il était entretenu par les belles danses chorégraphies offertes par les deux lutteurs et la chaude ambiance qui régnait dans les travées de l’arène nationale. Mais aussi par les combats préliminaires, la longue préparation mystique et surtout cette bataille psychologique qui a fait rage.  Visiblement très confiants et pressés d’en découdre, les deux protagonistes ont été libérés par le coup d’envoi du combat donné par l’arbitre à 21h 54. Après quelques balancements de bras, Balla Gaye  2  rompt  le round d’observations et s’offre un petit répit.  Ce qui permettrait de murir une attaque qui n’allait pas tarder. Le Lion de Guédiawaye va vite déclencher les hostilités en lançant un direct du droit vite esquivé par Boy Niang. Le Pikinois réussira à bloquer son adversaire et réussit même à se dégager sereinement. Porté par son élan, Balla  Gaye 2  baisse la garde pour aller cueillir le pied gauche avant de tenter d’arracher son adversaire du sol.  D’une petite rotation, Boy Niang parvient à désaxer son vis à vis qui tentait en vain le placage.  Le Lion de Guédiawaye va se mettre en mauvaise  posture. Dans une garde très haute,  Boy Niang réussira à saisir, au niveau de la ceinture, l’amulette de son adversaire pour le tirer vers le bas et l’obliger à déposer ses deux mains au sol. La tentative du lutteur de Guédiawaye de se relever va se révéler fatale puisque le Pikinois va user de sa rapidité d’exécution pour plaquer et l’envoyer au sol.  En signant ce «master class» ou coup de maître, Boy Niang signe  ainsi une belle réhabilitation après ses  échecs successifs face à Tapha Tine et Lac 2. Il élargit avec cette 14e victoire l’éventail de ses adversaires dans le cercle des ténors ou VIP de l’arène où trône  le Roi des arènes Modou Lo. Longtemps considéré comme un lutteur à l’antichambre de l’arène, malgré  ses deux dernières sorties, Boy Niang s’invite dans le cercle des poids lourds.

Quant à Balla Gaye 2, cette sixième défaite essuyée dans sa carrière, n’est pas la meilleure manière de préparer son prochain combat qui s’annonce périlleux  face à un autre champion Pikinois. Il s’agit de Eumeu Séne qui est devenu sa bête noire après l’avoir terrassé à deux reprises.

Omar DIAW

 

Leave a reply