Macky Sall annonce une hausse de 10% de la pension de retraite au Sénégal, avant la fin de l’année

0
437

Présidant hier, la cérémonie de clôture de la de 3e conférence sociale, le Chef de l’Etat a annoncé une hausse de 10% de la pension retraite au Sénégal qui va passer par l’augmentation des cotisations mais aussi la mise en place d’une assurance et une pension de retraite dans le secteur de l’agriculture et de l’artisanat. Mieux, il a aussi déclaré la fusion de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal et la caisse de sécurité sociale.

«Je voudrais demander au président du conseil d’administration de l’Ipres, au directeur général et à l’ensemble des membres d’étudier la faisabilité d’ici le 31 décembre d’une augmentation de 10% supplémentaire. 10% devrait coûter plus ou moins 10 milliards additionnels». Ces propos sont du Chef de l’Etat, Macky Sall. Il présidait hier, vendredi 26 novembre la cérémonie de clôture de la 3e conférence sociale. Cette annonce est une réponse à la demande des retraités.

Toutefois, selon Macky Sall, cette hausse de la pension des retraités devra entrainer l’augmentation des cotisations.

«Cela suppose quand même deux choses et qu’il faut sérieusement envisager : l’augmentation des cotisations pour ceux qui travaillent encore. On ne peut pas vouloir avoir une retraite décente quand on ne cotise pas de façon décente. Pour les retraités, c’est trop tard. Donc, c’est à nous, travailleurs de cotiser plus déjà pour les retraités et pour ceux qui viendront après eux», a fait savoir Macky Sall.

A l’en croire, les travailleurs du secteur de l’agriculture et de l’artisanat devront aussi bénéficier d’une assurance et d’une pension de retraite.

«Je suis convaincu que les travailleurs ruraux peuvent cotiser tout comme les indépendants. L’agriculteur qui vend la production d’arachide peut parfaitement prélever 10F ou 15F, peu importe sur le kilogramme. Ce qui lui ferait 10.000 F sur la tonne. Cela lui servirait à assurer une couverture maladie ou pour la retraite. L’artisan aussi qui tient un travail saisonnier. Parfois, ça marche. Parfois, ça ne marche pas. Il doit y avoir des moyens et des mécanismes qui permettent de mettre quelque part de côté pour les jours difficiles», a dit le Chef de l’Etat.

Pour Macky Sall, les lendemains difficiles sont à prévoir dans le vécu quotidien.

Vers une fusion Ipres-Caisse de sécurité sociale

Dans son discours, le Président de la République a également annoncé la fusion de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal et la Caisse de sécurité sociale.

«Notre système de protection sociale est appelé à subir des transformations profondes au plan juridique, institutionnel pour plus d’efficacité dans le respect du principe du dialogue social et du tripartisme. C’est pourquoi d’ailleurs une réforme est devenue indispensable. C’est véritablement la fusion de l’IPRES et de la Caisse de sécurité sociale. Nous devons aussi avoir le courage de faire certaines réformes sinon nous faisons du surplace», a laissé entendre Macky Sall.

Mariame DJIGO

Comments are closed.