Macky Sall : ‘’Il faut arrêter les procès d’intention contre les vaccins et la vaccination’’

0
1175

(APS) – Le président Macky Sall a appelé, samedi, à  »arrêter les procès d’intention contre les vaccins et la vaccination’’ face à  »la désinformation, aux manipulations de tous bords ».

‘’Il est important de rappeler sans cesse la vérité sur la vaccination pour que l’imposture, l’ignorance et l’obscurantisme ne couvre de leur voile épais la lumière du savoir et du savoir-faire », a souligné le chef de l’Etat.

‘’Quand on rejette les vaccins, on doit rejeter ou refuser de prendre les comprimés et les autres médicaments fabriqués avec les mêmes procédés et normes scientifiques que les vaccins. Il n’y a aucune différence’’, a dit Sall, samedi, au Centre de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio en présidant le Forum pour la vaccination et l’éradication de la Poliomyélite en Afrique.

‘’Nous l’avons vécu pendant la pandémie à Covid-19 avec une campagne de désinformation qui a finalement arrêté l’élan des populations vers la vaccination. Il faut arrêter les procès d’intention contre les vaccins et la vaccination’’, a-t –il soutenu devant des sommités de la vaccination venus du continent et d’ailleurs.

Huit ans après la conférence internationale sur ‘’la vaccination et religion » tenue le 14 mars 2014, le forum, à l’initiative de l’Etat du Sénégal, confirme que la vaccination ‘’doit rester une priorité absolue de santé publique », selon le président Sall.

‘’Il faut dire haut et fort que la vaccination est un procédé médical sûr parce que de la conception à la première injection le vaccin suit un protocole scientifique rigoureux et normé qui ne laisse place à aucun hasard’’, a t –il fait valoir.

Pour conforter l’importance des vaccins, il a relevé encore que la vaccination ‘’sauve des vies » surtout celle des femmes et des enfants qui ‘’constituent à bien des égard une couche sociale vulnérable ».

‘’La vaccination est efficace et évite la souffrance humaine, prévient certaines incapacités et contribue à donner aux enfants un système immunitaire robuste’’, selon Macky Sall.

‘’Voilà pourquoi nous avons lancé au Sénégal dès 1974 le Programme élargi de vaccination qui contient aujourd’hui 14 antigènes avec le papillomavirus ajouté récemment pour les jeunes filles pour lutter contre le cancer du col de l’utérus’’, a-t –il souligné.

Devant les participants, il a évoqué les perspectives de production de vaccins par l’Institut Pasteur avec le plan Madiba et du projet de vaccinodrome de l’Institut de recherche et développement (IRD).

L’Institut Pasteur fait partie des 4 laboratoires requalifiés pour produire le vaccin contre la fièvre jaune mais également d’autres vaccins avec toutes les technologies vaccinales.

Le but est aussi de promouvoir la recherche et le développement, former aux différents métiers du vaccin, mais aussi accéder aux plateformes de distribution et de commercialisation.

Leave a reply