Macky Sall répond aux détracteurs du TER : « C’est une pleine propriété de l’Etat du Sénégal »

0
1026

Macky Sall a présidé hier, jeudi, au Centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio, l’ouverture du 2ème sommet sur le financement des infrastructures. A cette occasion, le président sénégalais rebondit sur la polémique autour de la propriété du Train express régional en affirmant que «  Le Ter est une pleine propriété de l’Etat du Sénégal ».

Du haut de la tribune du Sommet sur le financement des infrastructures, le président de la République a profité de son discours pour se prononcer sur la polémique autour de la propriété du Train Express Régional qui appartiendrait à la France, un projet de l’Etat du Sénégal pour le transport de masse. Une polémique qui fait suite à la parution récemment d’un article du journal Le Figaro révélant que « la société de Train express régional sénégalais (SETER) est détenue à 100% par la Société nationale des chemins de fer français (Sncf) ». De l’avis de Macky Sall, cela relève d’une « autoflagellation permanente » « Ce projet du Train express régional au sujet duquel je vois une polémique surprenante est un projet entièrement financé par l’Etat du Sénégal en pleine propriété », a affirmé Macky Sall, lors de son discours d’ouverture du deuxième Sommet sur le financement des infrastructures en Afrique. Expliquant les raisons de la présence de la société française SNCF dans le projet, Macky Sall a fait savoir qu’il s’agissait d’une volonté de sécuriser les voyageurs sénégalais, c’est ce qui explique le recrutement d’une « compagnie rompue à la tâche pour conduire dans la sécurité maximale les passagers ». Et Macky Sall d’ajouter que « c’est de l’autoflagellation permanente. Quand on travaille pour le développement du continent, vous trouverez toujours des gens qui n’ont rien d’autre à faire que de peindre en noir, en bleu ou n’importe quelle autre couleur les efforts qui doivent être la fierté de notre continent » a-t-il fustigé.

Le Président sénégalais a réaffirmé en outre sa conviction que l’Afrique en une Afrique prospère. « L’Afrique ne doit rien envier à personne, parce qu’il y a tout ce qu’il faut pour faire d’elle le plus beau continent du monde » a-t-il dit. Mais il s’est dit de l’attitude de certaines élites qui colportent l’Afro-pessimisme. « Faudrait-il que notre élite, et c’est là où le bât blesse, soit engagée dans le progrès du continent, et non pas servir de caisse de résonance à des gens qui croient que l’Afrique ne fera rien de bon ». D’où l’intérêt du sommet de Dakar sur le financement des infrastructures.

Un sommet qui a vu la participation de plusieurs chefs de gouvernement et du Président Rwandais Paul Kagamé, par ailleurs, président du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD. Le sommet de Dakar vise à mobiliser toutes les ressources et compétences et responsables, notamment les gouvernements africains, le secteur privé, les institutions de financement du développement, les investisseurs institutionnels et partenaires au développement autour du Plan d’action prioritaire 2 du Programme de développement des infrastructures privées en Afrique.

WORENDOYE

Leave a reply