Malgré la grève dans le secteur de la sante : Dakar délivre des soins

0
1392

Le secteur de la santé et des collectivités territoriales était en grève pendant 72 heures depuis mardi dernier. Un état d’humeur qui n’a pas été bien suivi dans les hôpitaux de la capitale, malgré une paralysie dans plusieurs postes et centres de santé du pays. 

Dans quelques structures de santé de la capitale sénégalaise, le service s’est fait au ralenti. Le personnel de santé membre de l’alliance And Geusseum a observé le mot d’ordre de grève de 72 h de boycott de certaines activités de prise en charge sanitaire. Les services les plus impactés sont la vaccination et les visites prénatales ainsi que les soins infirmiers dans les postes de santé et les centres secondaires. Une grève organisée par l’intersyndicale des collectivités territoriales.

Dans les districts, si la grève s’est fait sentir au niveau de l’hôpital Abass Ndao, ce n’est pas le cas au centre de santé de Gaspard Camara.  Tous les services ont fonctionné et les consultations se sont effectuées sans interruption.  Selon beaucoup de patients trouvés sur place, ils ont été pris en charge par le personnel soignant. La maternité a aussi bien fonctionné avec les accouchements du jour comme de nuit. « Au niveau de  Gaspard Camara, la majorité des prestataires est affiliée à la fédération des syndicats de la santé (F2s) », a fait savoir un des acteurs de la santé de cet établissement. Une situation qui expliquerait le non suivi du mot de grève d’And Gueusseum dans cette structure de santé contrairement à Abass Ndao, fief de ladite alliance.

Dans les grands hôpitaux de Dakar, l’ombre de l’alliance And Gueusseum n’a pas fait d’effet.  Les patients ont pu se soigner sans aucun problème. Juste à l’entrée de l’hôpital Idrissa Pouye de Grand Yoff, le contrôle de routine se fait à la porte. Seuls les malades et quelques accompagnants sont autorisés à entrer. « Nous sommes ici depuis 7h pour des analyses. On les a déjà réalisées sans problème », a lancé Aminata Sylla, la trentaine, souffrant  de diabète. Et Amadou Diaw de renchérir : « je n’ai pas eu de soucis pour me soigner. Je n’étais pas au courant d’une grève dans le secteur. Heureusement que ce n’est pas le cas ici ».   Au niveau de l’hôpital de Fann, Mamadou Diallo qui s’est rendu au service de neurologie a pu bénéficier de soin.  Rien d’anormal n’a été remarqué à son niveau. Pour rappel, la Méga coalition composée de l’intersyndicale des collectivités  territoriales du Sénégal  Itcts-And Gueusseum, avait décidé d’aller en grève à partir du mardi 17 janvier dernier pour 72h avec le respect des urgences et du service minimum à l’exception des services de l’Etat civil et services sociaux de base des collectivités territoriales. Ces deux coalitions exigent, entre autres, l’augmentation des salaires et l’harmonisation du paiement de l’indemnité de logement à tous les ayants droit pour l’équité et la  justice sociale.

Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply