Mali: face aux accidents, une association s’organise pour rendre plus sûr le chemin de l’école

0
606

À Bamako, la rentrée scolaire bat son plein. Une association s’attelle à rendre plus sécurisé le chemin de l’école des élèves.

Depuis le 3 octobre dernier, l’association « A Mon Mali » sillonne les communes du district de Bamako pour accompagner les écoliers en classe. Distribution de panneaux de signalisation, des gilets, tout est mis en œuvre pour tenter de minimiser les accidents routiers responsables d’environ 1,3 million de décès par an. « À Bamako, ici, il y a trop de véhicules, il y a trop de motos qui roulent sur le goudron, dénonce Diango Coulibaly, vice-président de l’organisation A Mon Mali. Les enfants souvent ont des difficultés à traverser le goudron pour rejoindre la classe. »

« Contents »

« Donc, dit encoreDiango Coulibaly, c’est pour éviter les accidents qu’on a lancé cette campagne. On a mis des membres de l’association sur les artères, avec des gilets et des panneaux de signalisation pour faciliter la traversée des grandes artères. Les parents d’élèves, les élèves nous ont vraiment salués. Même une école nous a appelés pour nous solliciter. Les parents d’élèves sont contents de cette initiative, les élèves aussi sont contents. C’est pour la sécurité des élèves ».

La menace jihadiste aussi

Le danger des routes n’est malheureusement pas le seul au Mali qui fait face également à la menace jihadiste. Un phénomène dans le Sahel qui a causé la fermeture de plus de 12 000 écoles l’an dernier, selon les Nations unies.

RfI.FR

Leave a reply